Tout savoir sur les vacances à Ibiza

Bonjour à tous,


Je viens vous parler d’Ibiza, île mondialement connue pour ses discothèques, son ambiance, les frasques des jet-setters du monde entier… Mais il n’y a pas que ça !!

J’ai eu la chance d’y passer une semaine et je dois reconnaître que, même si j’étais effectivement parti pour faire la fête, j’en ai vu beaucoup plus que je ne pensais. Pour ceux qui choisiront de se déplacer un peu sur l’île, vous verrez que l’on peut facilement marier plaisir et culture !

Géographie et Histoire d'Ibiza

Carte simple d'Ibiza

Tout d’abord, il faut savoir que l’île est la troisième de l’archipel des Baléares, au large des côtes espagnoles. Située dans la Méditerranée entre l’Espagne et l’Algérie, elle appartient à la couronne espagnole dont elle est, avec les îles Majorque et Minorque, une province qui fonctionne en autonomie. Pour être exact, l’île d’Ibiza forme avec l’île de Formentera, l’archipel des Pityuses.

Historiquement, l’île a connu des dominations différentes et nombreuses au fil des siècles. on trouve ainsi la trace des Phéniciens, des Grecs et des Romains mais aussi des musulmans qui ont envahi la région. Et ce n’était pas fini, car l’île a connu d’autres turpitudes : invasion par les norvégiens,  reconquête par le roi d’Aragon, les Turcs puis guerre de succession espagnole… La région a donc suivi le cours de l’histoire et Ibiza a été dans l’obligation de faire face à de nombreuses vagues d’attaques. La ville d’Ibiza s’est donc vite retrouvée protégée par une muraille et tout ceci explique aussi les restes de tours de guet que vous verrez  en vous promenant.

Après une période économique difficile, les Baléares en général et Ibiza en particulier ont connu un essor incroyable grâce au développement du tourisme à partir des années 50. L’île a bénéficié d’un énorme plan de communication et a été popularisée par la suite par les communautés hippies venues s’y installer.

A ce jour, elle est baptisée « capitale mondiale des discothèques » ou encore « temple de la fête » par les jet-setters du monde entier.

Infos pratiques

Pour y aller, rien de plus simple : vous partez en avion pour un billet entre 35 et 150 euros environ, suivant les compagnies et les périodes. Vous pouvez vous permettre sans problème de prendre un low cost car le vol n’est pas très long : comptez environ 2 heures depuis Paris.

Pour le reste, c’est assez simple également : pas de décalage horaire entre la France et Ibiza, pas de formalités compliquées (carte nationale d’identité ou un passeport, même périmé s’il l’est depuis moins de 5 ans!), pas de problèmes avec l’argent, les cartes beleues sont acceptées partout, les prises sont en 220 V, connexion Internet possible, le soleil vient en avril et repart en novembre avec un pic de chaleur et d’ensoleillement entre juillet et septembre avec des températures autour des 30 degrés maximum … Bref, les vacances là-bas se préparent avec légèreté et insouciance!

Choisir son hébergement

Voici un lien pour comparer des centaines d'hébergements sur l'île.

Ibiza s’appréhende de deux façons différentes mais, comme je l’ai fait, complémentaires. Vous pouvez profiter des soirées et répartir votre temps entre la plage et les fêtes ou alors découvrir l’histoire et la beauté de l’île dans des endroits magnifiques.

Tout pour la fête!

Pour commencer, je dois vous dire que, si vous cherchez la tranquillité, il vous faudra plutôt trouver votre hébergement dans le nord de l’île et ne pas rester trop près de la ville d’Ibiza où vous serez réveillés tôt ou couchés tard (ça dépend), et ce même si vous ne souhaitiez pas faire la fête… Même les hôtels du centre parmi ceux qui sont assez chers ne parviennent pas toujours à vous garantir un vrai sommeil : il y a toujours un pensionnaire indélicat et un peu plus en forme que les autres qui va faire du bruit en rentrant se coucher, l’esprit souvent embrumé par des vapeurs quelconques… A cela, il faut ajouter le fait que si par une malchance incroyable vous vous trouvez dans un logement qui n’a pas la climatisation et que vous êtes obligés de dormir les fenêtres ouvertes, vous risquez de profiter des chants de beuveries et des cris des fêtards… Pas toujours sympa!

Ajoutez à cela le fait que les vols sont nombreux car les pickpockets sont attirés par l’argent, il vaut mieux pouvoir dormir fenêtres fermées. Je ne souhaite pas vous dissuader d’y aller mais je préfère vous prévenir afin d’éviter les déconvenues. J’ai ainsi pu rencontrer un jeune couple très sympa qui a malheureusement écourté ses vacances et a été obligé de se faire virer de l’argent pour pouvoir rentrer en France après s’être fait dérobé leur liquide et une partie de leurs documents administratifs dans la chambre de leur hôtel, pendant qu’ils se douchaient!!

Quelques petites précautions vous permettront donc d’en profiter deux fois plus : laissez vos documents orignaux dans les coffres des hôtels si vous en avez, ne prenez avec vous que les photocopies. Rangez séparément sur vous les moyens de paiements et l’argent liquide et vous serez plus sereins.

Où sortir pour faire la fête

Le Space

Mais malgré ça, faire la fête à Ibiza relève de ce qu’il faut avoir fait une fois dans sa vie ! Vous conanissez forcément les noms des clubs les plus sélect et les plus célèbres : le Pacha, l’Amnésia, l’Eden, le Dôme, le Privilege et le Space, etc…

Je pensais qu’il n’était pas simple d’y entrer mais en fait vous pouvez réserver vos billets d’entrée dans la plupart des hôtels. Vous pouvez également les acheter sur la plage ou des vendeurs (officiels ou non, faites attention) distribuent des billets, parfois gratuits pour les jeunes et jolies filles… Par contre, déception pour moi : même avec des billets d’entrée, vous risquez de faire la queue pendant des heures aux entrées des boîtes, surtout en pleine saison.

Mais une fois à l’intérieur, le spectacle est partout ! J’en ai pris plein les yeux. Si vous voulez vous faire une idée, allez voir les vidéos sur You Tube ou sur Dailymotion : musique à fond, jeux scéniques, lumières… Le délire total!!

Quelques belles plages où se détendre

Ah! La couleur de l'eau...

Alors, forcément, après tout ça, il fait bon se reposer un peu. Pour ça, vous pouvez profiter des plages de l’île.  Vous en trouvez partout au détour d’une crique. Seul petit conseil : ne soyez pas pudique ! Plusieurs plages sont réservées ou acceptent les naturistes, par exemple à Es cavaillet (c’est dans l’esprit hippie…). Vous pourrez donc profiter de l’eau avec ou sans le maillot. Faites attention au soleil sur les parties qui n’ont pas l’habitude d’être exposées… :-))

Vous trouverez des plages de sable mais aussi des plages de galets ( Cala es Torrent par exemple). Pour ceux qui ont faim et qui veulent se remettre de leur nuit agitée, vous trouverez toujours des petits restos (plus ou moins chers car certains surfent vraiment sur la vague du tourisme) dans lesquels vous pourrez vous commander une bière ou de la sangria bien fraîches et manger une bonne paëlla ou du poisson pêché le matin (par exemple à Cala Jondal). L’eau est magnifique, le bleu turquoise vous fera rêver et apprécier votre séjour.

Un drôle de voisin de plage...

Si vous voulez une plage vraiment tranquille, dans l’esprit un peu plus « famille » et moins « bling-bling », vous trouverez votre bonheur dans le sud à la plage des Salines.

Pour la famille, il existe également s’Arenal Gros et s’Arenal Petit qui sont situées à proximité du village de Sant Joan de Labritja. Il faut quand même savoir que ces plages sont situées tout près d’un grand complexe touristique. Alors, il est vrai que vous aurez beaucoup d’animations mais selon la saison, il vous faudra vous accomoder de la promiscuité. Gros avantage en tout cas : le fond descend en pente douce dans la mer, ce qui est rassurant lorsque vous devez surveiller vos bambins qui jouent dans l’eau.

Lieux historiques incontournables

L’île a vu plusieurs de ses sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999. Ainsi, l’enceinte de la vieille ville d’Ibiza entourée d’une muraille de Dalt Vila a été protégée en tant que forteresse côtière la mieux conservée de toute la Méditerranée.

La vieille ville

La vieille ville d’Ibiza présente un exemple parfait de conservation des différentes civilisations présentes sur l’île car on y retrouve les traces des premiers sites phéniciens, des constructions des périodes arabes et catalanes, jusqu’aux bastions de la Renaissance.

D’après les guides touristiques, le modèle de fortification italo-espagnol  datant du XVI ème siècle que l’on peut admirer a exercé une grande influence, notament sur la construction des murailles des villes de ce que l’on a appelé le Nouveau Monde, domaine des explorateurs.

On trouve également les quartiers extra-muros de la Marina, sa Penya et es Soto, où les aventuriers et les artistes du monde entier ont cohabité tout au long des siècles et ont participé à la renommée de l’île.

 L’UNESCO a aussi protégé les anciens potagers de ses Feixes, le site phénicien de sa Caleta et la nécropole de Puig des Molins, qui peuvent être visités à n’importe quelle époque de l’année.

Intérieur de La Catedral

Enfin, les amoureux de la nature seront ravis de savoir que les champs de posidonies océaniques qui entourent l’île et qui sont responsables de la pureté et de la transparence de ses eaux sont également inscrits dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Ibiza compte également plusieurs églises fortifiées que vous croiserez tout au long de votre séjour sur l’île.

 

Dans la vieille ville d’Ibiza, vous pourrez aller voir La Catedral qui domine la ville. Massive, elle remplissait à la fois les fonctions de lieu spirituel, de vigie et de forteresse.

Les musées à voir

La grande majorité des musées se trouve dans la vieille ville, dans l’enceinte de la muraille de Dalt Vila. Il s’agit du musée archéologique d’Ibiza et Formentera, du musée d’Art contemporain, du centre d’interprétation Madina Yabisa et, enfin, du musée diocésain et du musée Puget. Mais je vous invite à vous renseigner sur les collections et présentations avant de vous y rendre car, sans vouloir dénigrer le travail accompli et sans nier la valeur de la transmission des savoirs, je dois reconnaître que je me suis embêté lors de la visite du museo etnografico… Les outils de labourage et les ustensibles de cuisine ont rapidement eu raison de ma patience…

En revanche, le museo arqueologico de Ibiza y Formentera m’a beaucoup plus intéressé. Il balaye toutes les périodes de vie retrouvées sur l’île en offrant des vestiges et des explications qui démarrent à l’ère préhistorique.

J’ai  également beaucoup aimé le museo Puget dans lequel j’ai pu admirer des aquarelles, peintures et dessins superbes, le tout dans un environnement extraordinaire.

Sports nautiques

Kite surf au coucher de soleil

Il serait dommage de venir à Ibiza et ne pas profiter des joies de la mer. Et, attention ! Je ne vous parle pas du farniente !! Je vous parle de tout ce qu’il est possible de faire sur l’eau : jet-ski, kite surf, catamaran, ski nautique, etc…

Beaucoup de ports proposent des sorties en mer, certaines seuls si vous possédez les permis idoines.

Marchés et cadeaux souvenirs

A l’heure du départ, vous vous demanderez peut-être quoi ramener en France. Dans ce cas, n’hésitez pas et pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, passez dans l’un des nombreux marchés et vous pourrez trouver sans difficulté de quoi faire des cadeaux ou vous constituer un stock de souvenirs. Votre seule limite sera sans doute la taille et le poids! En effet, on trouve des meubles du monde entier (beaucoup viennent du Maroc) que l’on verrait bien sur sa terrasse… Mais il y a également des vêtements, des céramiques, des bijoux, des poteries, etc…

Les marchés sont toujours vivants et animés. Ils vous permettront aussi de goûter à la gastronomie locale, que ce soit le vin (goûtez le Monastrel!), l’huile, les plats de poissons et fruits de mer.

Je suis donc reparti de l’île avec plein d’images dans la tête. Beaucoup de choses se mêlaient : la modernité et la futilité des soirées branchées et les traditions que les habitants essayent de préserver à travers la gastronomie, la danse et les arts en général. 

Ibiza est vraiment une île à part qui, sur un si petit territoire, est le reflet de la diversité des cultures et des façons de vivre.

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
jedi2

jedi2
Inscrit le 21/02/13
4 articles
10 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Goumi Goumi

On parle tellement des fêtes / concerts / soirées / boites de nuit d'Ibiza que tout le monde en revient étonné d'avoir découvert une superbe ile avec une vraie histoire et une nature magnifique :)

Le 23/04/2015

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Fêtes et paysages d'IbizaFêtes et paysages d'Ibiza
Par Anne
Le 09/04/2015

Barcelone Barcelone
Par Steph
Le 03/11/2016

L'Alhambra L'Alhambra
Par Lele morel
Le 23/01/2016

La Cathédrale de Séville La Cathédrale de Séville
Par Lele morel
Le 23/01/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Espagne
A/ Ibiza
B/ Sant Joan de Labritja

Points d’intérêts visités
1/ Château d'Ibiza
2/ Cathédrale d'Ibiza
3/ Plage des Salinas
4/ Nécropole punique de Puig des Molins
5/ Musée archéologique d'Ibiza

Close
Close
Close