Vacances à Santorin dans les Cyclades

Bonjour à tous les lecteurs et membres du site.

Je m’appelle Jean-Louis et, comme vous l’aurez deviné au nombre qui suit mon pseudo, je suis breton. Comme tous mes glorieux ancêtres, j’aime voyager et j’avais envie de vous parler de ma promenade dans les îles grecques où j’ai pu goûter à un repos bien mérité après une année passé à bosser.

Tout d’abord, je dois vous dire que je suis parti à une période un peu moins « touristique », à savoir le début du mois de septembre de l’an dernier. Du coup, tout est un peu moins cher puisque la haute saison est plutôt juillet et août, sachant que le mois d’août correspond au mois de vacances privilégié des grecs et que, du coup, les plages et les hôtels sont pris d’assaut. Rajoutez-y les touristes étrangers et vous comprendrez bien vite qu’il vaut mieux décaler un peu ses vacances (pour ceux qui le peuvent en tout cas!) et profiter d’une « arrière » saison magnifique. Car, en plus  il fait encore très beau et l’été indien offre de belles couleurs que vous ne verriez sans doute pas en plein été.

Le Meltem, vent qui souffle assez fort durant la période estivale, retombe un peu et vous laissera un peu plus de répit pour visiter et en profiter.

La saison touristique continue de toute façon jusqu’à la mi octobre où là, vous risquez de voir beaucoup de magasin clos et les animations sont terminées, pour la grande majorité d’entre elles. Il vous restera alors la possibilité de faire de belles ballades, même si les infrastructures ne sont pas toujours achevées. Il vous faudra sans doute prévoir la carte et la boussole…

Bref, comme je vous le disais, je suis donc parti en septembre chercher le soleil (je l’ai d’ailleurs trouvé sans problème!). Parti d’Orly, j’ai atterri à l’aéroport international d’Athènes après environ trois heures et quart de vol. Les tarifs sont beaucoup plus intéressants à cette période car je m’en suis tiré pour moins de 400 euros par personne, ce qui est bien par rapport à ce que l’on peut voir en pleine saison. Je suis parti d’Orly mais il y a des vols qui partent de Charles de Gaulle et même de Beauvais. La durée que je vous indique est la plus courte. Certaines compagnies proposent des vols beaucoup plus longs et pas forcément moins chers… C’est un comble!

Les Cyclades

Nous voici donc à Athènes. Mais pas le temps de visiter la ville puisque, après avoir récupéré les bagages,  nous devons encore nous rendre sur le port du Pirée pour rejoindre notre ferry que nous avions réservé à l’avance et qui va nous emmener vers les îles Cyclades. Une fois là-bas, nous avons du marcher un peu avant d’embarquer car le nôtre se situait vers la fin des quais. Mais il n’y a malheureusement rien à visiter durant ce « transit » et nous nous sommes concentrés sur les valises à faire rouler sans écraser les gens.

Nous avions choisi un ferry pour faire le trajet Athènes-Santorin car les vols, en arrière saison, sont moins nombreux et les tarifs ne nous intéressaient pas. Mais c’est une solution à étudier pour ceux qui veulent gagner du temps, d’autant que toutes les îles n’ont pas d’aéroport international.  Il y a aussi la possibilité de vous renseigner sur les petits bimoteurs qui font les liaisons depuis l’aéroport d’Athènes mais qui vous en coûteront quand même aux alentours de 200 euros.

Nous, nous aimons bien ce genre de voyage et la mer nous a toujours subjugués, alors nous n’allions pas bouder notre plaisir à nous faire une mini-croisière!!

Ça nous a coûté environ 35 euros par personne pour une traversée qui dure 7 heures. Il faut le savoir car c’est un peu long pour ceux qui tournent vite en rond sur un bateau. Et encore : nous avons pris un ferry de la compagnie « Blue Star » mais les autres ferries font le même trajet en 9 heures!! Alors, pour ceux qui le souhaitent et qui sont d’accord pour mettre un peu plus cher dans le trajet en bateau, il y a la possibilité de prendre des hydroglisseurs à partir du port de Rafina. La durée est alors de 4 à 5 heures suivant le vent et le temps mais il vous en coûtera plus du double.

Le port

Nous étions prêts à le faire mais notre agence de voyage nous l’a déconseillé en nous disant que ces embarcations étaient trop souvent soumises aux caprices de la météo et que les traversées pouvaient être annulées à la dernière minute. Je vous le dis pour info même si, durant tout notre séjour, il a fait assez beau pour éviter ce genre de déconvenues, me semble-t-il… Mais je ne suis pas météorologue!

Enfin, nous sommes arrivés dans le port de Santorin.  Cette île des Cyclades est érigée sur un ancien volcan. Elle est sans doute parmi les plus célèbres des îles grecques et, très certainement, la plus célèbre des Cyclades. Pour certains historiens et archéologues, elle aurait fait partie du réseau de terres englouties suite à diverses éruptions, faisant disparaître des civilisations et contribuant ainsi au mythe de la célèbre Atlantide.

Pour les amateurs, voici un extrait de Platon, dans « Critias et la Timée » :
« Or dans cette île, l’Atlantide, s’était constituée un empire vaste et merveilleux que gouvernait des rois dont le pouvoir s’étendait non seulement sur cette île toute entière, mais aussi sur beaucoup d’autres îles et sur les parties du continent. En outre, de ce côté-ci du détroit, ils régnaient encore sur la Libye jusqu’à l’Égypte et sur l’Europe jusqu’à la Thyrrénie.
Mais dans ce temps qui suivit, se produisirent de violents tremblements de terre et des déluges. En l’espace d’un seul jour et d’une seule nuit funestes, toute votre armée fut engloutie d’un seul coup sous la terre, et l’île Atlantide s’enfonça pareillement sous la mer. De là vient, que de nos jours, là-bas, la mer reste impraticable et inexplorable, encombrée qu’elle est par la boue que, juste sous la surface de l’eau, l’île a déposé en s’abîmant ».

La plage rouge

La question, si elle n’est pas encore réglée à ce jour, continue de passionner les historiens du monde entier.

Pour le reste, et pour revenir au présent, je vous souhaite d’avoir la chance, comme nous, de loger dans un hôtel qui est juché tout en haut des falaises constituées par le volcan. Vous aurez alors le bonheur d’admirer d’incroyables couchers de soleil sur la mer qui vous laisseront sans voix !

L’île est composée de plages aux couleurs différentes selon qu’il s’agisse d’une zone plus ou moins proche du volcan. Ainsi, vous ne pourrez pas passer à côté de la « plage Rouge » au sable volcanique… noir! Elle doit en fait son nom aux falaises rouges qui entourent la plage.  Située à proximité d’Akrotiri, elle offre des eaux bleues magnifiques. Ceci est d’ailleurs le cas de quasiment toutes les plages de l’île, notamment sur la côte est.

En plus du petit village d’Akrotiri, vous pourrez aller voir le site archéologique qui se situe également à proximité. Il faut également savoir que la plage n’est pas accessible en voiture et que l’on peut s’y rendre soit à pied depuis le village, soit en bateau depuis Théra ou Akrotiri. Je vous recommande d’ailleurs de le faire en bateau car vous pourrez ainsi, pour pas très cher, monter à bord d’un caïque. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit du voilier traditionnel grec au charme fou. Ce bateau, qui peut être plus ou moins long, sert à la pêche et/ou aux liaisons entre les îles et les ports de Grèce.

Arrivés sur la plage, ne soyez pas surpris : elle n’offre pas une bande très haute mais, si vous y allez hors saison, vous trouverez un emplacement pour y étendre votre serviette. Prévoyez des chaussures souples pour les enfants s’ils vont se baigner car il y a pas mal de rochers et le sable grossier peut ne pas leur plaire.

Akrotiri

Si vous voulez vous balader sur l’île, vous pouvez bien sûr louer une voiture mais il y a aussi la possibilité de louer un scooter. C’est assez drôle et ça dépayse beaucoup, je trouve. Il vous reste bien entendu la possibilité de prendre les transports en commun. Les bus desservent toute l’île? Faites seulement attention aux arrêts non desservis hors saison. Les locations de véhicule sont assez bon marché (17 € par jour pour mon scooter par exemple) et vous pouvez louer à la journée, y compris pour les petites voitures.

Pour ceux qui connaissent déjà l’île ou ceux qui ont pu la voir à la télé, je suppose que vous en avez conservé l’image des villes aux maisons dont les couleurs blanches et bleues sautent aux yeux. Et bien c’est l’exact reflet de la réalité !

La visite de la capitale Théra est l’occasion de vous plonger dans l’histoire ancienne. Vous pourrez y voir, dans la vieille ville, les vestiges de la civilisation minoenne (du roi Minos) tout comme à Akrotiri, que l’on a surnommé « la Pompéï de l’âge du Bronze » en raison de la découverte, sous les cendres, de vestiges d’une ville entière. Sur ces sites, on y trouve des ruines mais également des fresques et beaucoup de poteries.

Fond d'écran idéal...

Les amateurs de paysages et de beauté sauvage iront se promener du côté des célèbres villages de Fira et d’Oia. Leurs  ports tranquilles, les couleurs des maisons valent le coup d’œil. Mais, la plus belle des animations restent les couchers de soleil sur la mer depuis le village d’Oia. Je suis sûr et certains que vous ne pourrez pas résister à la tentation d’envoyer de superbes cartes postales du coin en disant à vos amis que vous y étiez : c’est purement et simplement magnifique!!

Les deux villages ont de très jolis ports situés dans la caldeira. On y accède à pied ou à dos d’âne par des sentiers rocailleux et escarpés qui dépaysent vraiment. Pour le village de Fira, un petit téléphérique vous permet de rejoindre le port. Même si ça a enlevé le côté « roots », ça vous permettra quand même de faire de belles photos.

Ceux qui voudraient faire autre chose que la plage et les visites pourront aussi profiter de très beaux endroits pour faire du snorkeling. Certains hôtels vous proposeront des endroits plus ou moins balisés pour éviter de vous faire couper en deux par les bateaux qui filent parfois à toute vitesse. Ailleurs, vous devrez peut-être penser à poser un flotteur pour éviter quelques désagréments et être plus facilement repérable. Même si j’y suis allé hors de la saison de grands vents, je vous invite quand même à vous renseigner sur les conditions météo afin d’éviter les brusques changements de temps qui pourraient vous mettre en difficulté.

A moins que vous ne préfériez celui-ci... Village d'Oia

Ceux qui préfèrent la plongée avec bouteilles pourront également se faire plaisir à partir du moment où vous connaissez les spots. En effet, on ne plonge pas partout là-bas car, notamment en raison de la persistance des pillages qui ont lieu par des archéologues marins sans scrupules, plusieurs sites sont encore interdits même si, d’après les tour-operators, de plus en plus de ces sites sont aujourd’hui réouverts après avoir été traités par des équipes officielles d’archéologues. A voir donc pour les amateurs…

Enfin, les amoureux de la voile pourront louer des bateaux (il y en a même à moteur) pour aller sur les autres îles ou simplement longer Santorin et en prendre plein les yeux. Il faudra bien entendu posséder les documents adéquats pour naviguer en solo mais il y a également la possibilité de louer des bateaux avec les skippers.  Cette option peut être très intéressante, surtout si vous voulez échapper, en pleine saison, à la foule qui se presse sur les plages.

Seul regret, pour finir avec ce billet, sur mon séjour : j’aurais du prévoir les visites des autres îles car, maintenant que je suis rentré et que j’ai échangé avec mes amis, je me rends compte qu’il y a une diversité impressionnante et que d’une île à l’autre, les paysages ne sont pas du tout les mêmes. Je le note donc dans un coin de ma mémoire pour une prochaine fois et vous invite,  si vous passez par là-bas, à ne pas vous priver de cette expérience.

Kenavo!

 

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
jlouis35

jlouis35
Inscrit le 21/02/13
4 articles
5 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Une semaine en GrèceUne semaine en Grèce
Par Foggy
Le 11/03/2013

« Le mystère de Noël » au Puy du Fou« Le mystère de Noël » au Puy du Fou
Par Asiangirl
Le 13/03/2013

Visite du château de Schönbrunn à VienneVisite du château de Schönbrunn à Vienne
Par Globetrotter
Le 13/03/2013

Suggestions d'albums photos

Détente sous le soleil de la GrèceDétente sous le soleil de la Grèce
Par Micka
Le 02/11/2015

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Gares de MilanGares de Milan
Par Leslie
Le 26/07/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Grèce
A/ Santorin

Close
Close
Close