Pauillac, sur la route des vins du Médoc

Si je vous emmène ici, c’est parce que Pauillac, est sur la grande route des vins, en plein Médoc, vous pourrez déguster dans ses nombreuses caves, ce vin si particulier, ayant donné lieu, à  une renommée internationale, mais Pauillac, ce n’est pas « que » le vin, c’est aussi une ville dont  l’histoire passionnante, remonte….à la préhistoire… il paraitrait que les soirs de brumes, certains y voient encore des dinozooruses (si, ça existe !)……mais ça, c’est surement une légende urbaine…

 

L’histoire commence donc à l’âge du Bronze. Les fouilles, dévoilées par les recherches d’Ernest Berchon à la fin du XIXe siècle, ont montré que Pauillac était un important centre métallurgiste (1500-1200 avant J.C.). À l’époque gallo-romaine, est parsemé de vastes propriétés rurales, de villas. Les vestiges d’une villa ont été aperçus sur l’emplacement de l’église Saint-Martin qui occupe la position la plus élevée de la cité, des vestiges gallo-romaines ont été repérées, notamment au voisinage de l’ancienne chapelle de Trompeloup, que les travaux d’appontement du port, ont du raser, Ernest Berchon y a découvert une vaste nécropole gallo-romaine à inhumation avec des sépultures aux tuiles plates gallo-romaines, quand à Léo Drouyn en 1866 il y mis à jour des mosaïques.

 A proximité de l’église, on trouve en 1891 les restes d’un système de chauffage par le sol utilisé dans les thermes romaines, pas si fous ces romains !

Les premières vignes datent de cette époque, mais le phylloxéra, un tout petit puceron,  passa par Paulliac, …alors que les vigne reprenait du poil de la bête…heu des raisins sous ses feuilles… en 1879, et 1880 deux années de suite se fut le mildiou un truc que sécrètent les pucerons,  ce fut trop, et la vigne succomba….. minute de silence s’il vous plait…..pas si vite pour le tocsin, la vigne ressortit de ses cendres….heu.. ou plutôt de ses pucerons, grâce à un traitement préventif à base de savon noir (ils savaient se la jouer écolo les ancêtres !) et la plantation de…roses en début, et en fin de chaque rang de vigne, pour faire beau ??? Mais non, pour attirer les petites bêtes, et pour qu’elles laissent enfin, la vigne tranquille.

 

Ensuite se fut la Première Guerre Mondiale, Pauillac est  alors à l’heure américaine, et les vignes couvent…ou cuvent (au choix) elles attendent leurs heures.

À partir des années 1950 et 1960, les vignobles du Bordelais vont remporter tous les suffrages et Pauillac, en prendra une part bien méritée,  ses crus sont connus et reconnus aujourd’hui, dans le monde entier.

 

Dans la ville, aujourd’hui, la première chose qui vous étonne se sont ses quais, plus de 1300 mètres de longueur,  les plus longs du département entier de la Gironde. Majestueux, aux façades contenants une diversité de style incroyables, mais pourtant tout ceci, semble s’entendre à merveille pour le plaisir des yeux.

Ce n’est pas Stendhal qui me contredirait, lors de son passage, il dira « Nous apercevons tout à coup, sur la gauche de la rivière, huit à dix belles maisons à trois étages qui ont l’air d’opulentes maisons de campagne, c’est Pauillac. Rien de ces constructions sales et entassées qui avoisinent la rivière, centre de commerce dans les villes anciennes. Pauillac serait-il tout à fait nouveau ? On dirait que les trois quarts de la ville n’ont pas trente ans. Je prends une chambre à l’hôtel de Monsieur Delhomme sur le quai »….là je vous sens plus attentif…. Ça vous en bouche un coin …pardon une bouteille restons dans le sujet.

Allons quai Léon Périer, au n°14, on trouve une belle maison à étages de la fin du XIXè siècle à la façade en pierre, sur la clé de la porte l’emblème du vigneron, au n°8, du même quai, un élégant immeuble, qui était à l’origine un hôtel, c’est là que séjourna Stendhal, (voir plus haut…y’en a qui suivent pas là…pour le petit verre de vin, ça sera après, non mais..) allons au  n°17, on remarque un beau  balcon sur trompe, avec son garde-corps de style Louis XV en fer forgé, digne du pavé des Chartrons à Bordeaux ! une belle maison au n° 4 chaque fenêtre de l’étage est encadrée de deux

pilastres portant un fronton. Le tympan est sculpté d’un motif en éventail datant du premier quart du XIXe siècle et sur la porte sont sculptées deux ancres.

Quai Antoine Ferchaud, là c’est carrément grandiose….la Mairie, construite vers 1880 en lieu et place de l’immeuble d’Antoine Ferchaud (1866). Le blason de la ville trône sur le fronton triangulaire y sont

figurés de nombreuses grappes de raisin et un décor fl oral. Un escalier intérieur permet l’accès à la

On trouve à l’étage quelques beaux meubles de style Empire, dans la Salle des Mariages (les majuscules c’est pas une faute, une façon de marquer mon respect..),  des peintures murales représentent la vigne et ses travaux. Les saisons sont déclinées et dans les cartouches sont mentionnés les noms des célèbres châteaux de la commune.

 

Voilà, vous pouvez maintenant, aller vous enivrer…attention, l’abus d’alcool est mauvais pour la santé…mais rassurez-vous, pas l’abus d’histoire.. ; et des histoires, comme de l’histoire, ici vous n’en manquerez pas.

Article mis à jour le 15/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Fabienne

Fabienne
Inscrite le 21/04/13
39 articles
5 albums photos
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Annecy et son lacAnnecy et son lac
Par Leslie
Le 23/06/2016

Beautiful ParisBeautiful Paris
Par Steph
Le 03/07/2016

Le Rocher de BiarritzLe Rocher de Biarritz
Par Jla
Le 06/05/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
France
A/ Pauillac

Close
Close
Close