Au coeur du Pays Basque, un village, AINHOA

AINHOA, village du pays Basque

Nous sommes ici au Pays basque, dans la série petits villages de France, il vaut bien un séjour, le village lui-même bien sur mais aussi les alentours, n’oubliez pas de prendre de bonnes chaussures, ce serait dommage !

Nous sommes au 13éme siècles, les moines Prémontés décident  de faire dans dans ce territoire de  pâturages et de bois de chênes, et de bergers transhumants, un vicariats sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, (celui-là il en aura fait marcher des gens) Le propriétaire des lieux,  Juan Perez de Baztan, haut personnage de la cour de Navarre, décida que ce vicariat formerait une enclave sur la propriété seigneuriale,, le bourg d’Ainhoa, était né, une bastide aux maisons  alignées de chaque côté d’une large avenue.

Au centre du village, aux côtés de l’église et  de la Mairie et de l’église, un Fronton, construit en 1849, il en a vu passer des férias le bougre, et il en passe encore ! , ici, chaque village à le sien, la pelote basque est ancrée dans la culture basque, comme le bigniou en Bretagne, enfin, j’me comprend…pas vous ?..eh bien tant pis, je continue, aux frontières du Labourd et de la Navarre sous  la suzeraineté anglaise il fut tiraillé, comme un enfant dont un pére et une mére se disputeraient la garde, l’Angleterre et la Navarre,  ce disputèrent le village, puis fut terre indivise entre les deux royaumes, ce n’est  en 1451, sous Charles VII, Ainhoa redevint enfin une commune française, pour parler comme les gens du Pays, Basque et française.

 L’église d’Ainhoa, pendant la révolution, fut transformée en magasin à fourrages  les paroissiens, restés fidèles à leur foi, les fidèles , allaient en cachette à l’abbaye d’Urdax.

Après la Révolution, la paix fut un entracte de courte durée pour la frontière basque, la guerre réapparut sur les bords de la Nivelle à la fin de la campagne d’Espagne (1813-1814).

Le village compte moins de 1000 habitants  dans le bourg et dans les quartiers autour, ici on dit "quartier" comme ailleurs on dit "lieu-dit"

L’église Notre Dame de l’Assomption se pare d'un clocher carré à quatre étages elle domine tout le bourg sa construction est  élégante eh bien si, je la trouve "élégante cette église", charmante même, avec ses pierres de taille dorées, ses murs épais percés de meurtrières encore visibles, le lieu servait de refuge à la population en temps de guerre, si vous entrez à l'intérieur, l’église d’Ainhoa est le reflet de l’architecture religieuse labourdine, une  nef, mais pas de piliers, couverte de charpente, et des étages de tribunes, appelées galeries. Elle fait partie de la liste   des Monuments Historiques depuis 1996.

La chapelle Notre Dame de l’Aubépine (Aranzazu)

 

Dédiée à la Sainte Vierge, apparue dans les buissons d’Aubépine à un jeune berger, elle a été accrochée à la paroie de la montagne Atsulai. Ici vous aurez droit au plus beau spectacle panoramique de toute la région, le cirque de Xareta et la vallée de la nivelle jusqu'à Saint Jean de Luz et la côte Atlantique, vous en prendrez plein les yeux…Vous pourrez y voir des reproductions des stèles, typiques du Pays basque, exposées à côté du calvaire, pour cela il vous faudra monter un chemin, avant d'arriver au bout, de ce chemin, vous aurez compté 14 croix;

La bastide d’Ainhoa, date du XIII e siècle,  dans le prolongement des maisons les jardins ici sont tous de même largeur, pourquoi?...je ne sais pas, ; et les  champs eux aussi sont régulièrement répartis autour du village en bandes régulières ; la place du fronton et la place Dolharea sont les deux places du village. L’unique rue est dominée par des maisons orientées est-ouest, et si les murs sont pourvus d’anneaux c’était pour y attacher les mules.

Ce tout petit village, offre à ses visiteur, un cadeau sans nom….Ainhoa, village classé, fondé au XIIIéme siècle se raconte sur un écran de 30 m² à 150° !

Vous serez comme intégré dans le décors, remontez dans le temps à la recherche de Harri Xurri, la pierre porte-bonheur… des moments d’émotion et de rencontre en suivant la rivière Lapixuri et les recoins secrets de Xareta…25 minutes de pur bonheur, (pour 3€ prix adulte) Vous pourez ensuite, passez un moment dans la Galerie du Patrimoine.

 

Un petit village, pour de grands moments !

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Fabienne

Fabienne
Inscrite le 21/04/13
39 articles
5 albums photos
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

« Le mystère de Noël » au Puy du Fou« Le mystère de Noël » au Puy du Fou
Par Asiangirl
Le 13/03/2013

Visiter Lille aux 1 000 merveilles !Visiter Lille aux 1 000 merveilles !
Par Alex mob
Le 14/04/2016

Découvrir Bourges le temps d'un week-endDécouvrir Bourges le temps d'un week-end
Par Sophielondon
Le 07/03/2013

Suggestions d'albums photos

Annecy et son lacAnnecy et son lac
Par Leslie
Le 23/06/2016

Beautiful ParisBeautiful Paris
Par Steph
Le 03/07/2016

Le Rocher de BiarritzLe Rocher de Biarritz
Par Jla
Le 06/05/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
France
A/ Ainhoa

Close
Close
Close