Club de tir à Budapest au Celeritas Shooting Club

Une activité typique de Budapest

Vu mon objectif « visiters toutes les capitales du monde », je me devais évidemment de visiter Budapest pour un week-end. Comme à mon habitude, je m’informe sur le Net des choses à faire ou à voir ; à ma grande suprise, l’activité numéro 1 est une session de tir d’armes à feu.

Malgré mon aversion pour les armes (et aussi ma crainte sans doute, puisque je ferme les yeux à chaque coup de marteau…), je décide de tenter le coup. Après tout, c'était assez original comme activité, non ? Mon choix s’est donc arreté sur le Celeritas Shooting Club, qui était plutôt bien noté et semblait offrir un bon choix à un prix qui me semblait plus que compétitif !

Celeritas Shooting club, un bon rapport qualité / prix

Greatest Hits PackageIl faut réserver à l’avance sur leur site, en choisissant le package qui vous intéresse le plus. J’ai donc opté pour le « Greatest Hit » qui me paraissait assez sympathique (en gros qui incluait des noms d’armes que je retrouve souvent dans les films ou les romans…).

J’arrive donc à Budapest, je profite un peu de la ville avec les 40 degrés qu’il y fait, puis c’est l’heure de prendre le train pour se diriger au Celeritas. En effet, c’est un peu en dehors de la ville, donc le taxi ou les transports en communs sont de mise. De mon côté, j’ai pris le tramway suivi du train, et c’était plutôt facile.

Une fois arrivée à destination, on découvre une zone industrielle et on se demande si on est vraiment au bon endroit (ou si on ne serait pas tombé dans un piège comme dans le film Hostel…). Une fois le bon bâtiment trouvé, on est un peu rassuré, même si on se trouve sous des voûtes de pierre, avec une porte de style prison qui nous sépare des pièces « armées ».

On signe une décharge, on nous remet les lunettes de protection et un casque anti-bruit. Puis on nous fait passer à la salle de tir. On nous explique rapidement comment tirer sans risquer de tuer quelqu'un ou de s’arracher une main avec un semi-automatique, avant de nous présenter les armes en question. Dans mon cas, nous étions suffisamment nombreur pour tirer deux à la fois. 

On demande des volontaires pour commencer, et prise de folie soudaine, je me propose avec une rapidité qui m'étonnera moi-même (et que je regretterai presque le temps de démarrer).

AK-47Peut-être que les 40 degrés atteignaient le sous-sol. Peut-être que je suis une chochote aussi. Chose certaine, je me suis rapidement mise à transpirer ! On commence avec la plus petite arme, mais je stressais déjà à ce moment là. Au fur et à mesure de la progression vers des armes plus imposantes, mon  stress augmente (tout comme la fatigue de mes épaules : c’est vachement lourd tout ce bordel !). 

Arrivée au magnum, l’explosion produite à la détente me fait carrément flipper. Mais c’est à la fois excitant, je dois bien l’avouer ! J’avais justement vu des excités arriver déguisés en Rambo au club, mais franchement, une fois l’arme à la main, ça ne me donnait pas du tout envie de déconner ! Je me rendais vraiment compte du « pouvoir » et du danger de la chose.

Shooting post-shootingArrivée aux gros calibres, j’avais du mal à les soulever tellement j’avais les bras en coton ! Ce qui m’a permis, sous la proposition de notre coach, de tirer avec le fusil à pompe en le tenant à la taille ; je dois dire que ça, c’était plutôt cool…

Une fois notre forfait épuisé, est venu le moment du shooting… photo! Beaucoup plus à l’aise dans cet élément (et une fois les armes déchargées), le coach devient photographe et c’est très fun de pouvoir se la jouer gangsta ou James Bond, en plus de nous faire des super souvenirs. D’ailleurs, on repart aussi avec nos feuilles qui servent de cibles, mais de mon côté, j’avais pas de quoi me vanter vu les résultats !

Une pensée sur les armes à feux

Je ne suis toujours pas fan d’armes, mais je suis tout de même bien satisfaite d’avoir vécu cette expérience. Pourquoi ? Parce que dans les films, on voit tous ces gens qui trimballent leurs flingues à la ceinture, tirent d’une main ou pointent vers les gens pour rire… franchement, moi je me rendais compte à quel point c’était sérieux alors qu'on ne tirait que sur un mur de pneus usés, et pour cette raison, j’étais vraiment contente d’avoir testé ces armes.

J’ai aussi pu comprendre le plaisir de tirer avec des petits calibres dans le but de tenter de s’améliorer et de mieux viser, car c’est tout de même difficile et je crois qu’on peut au final y trouver satisfaction et même un côté détente en pratiquant cette activité, comme un sport.

Bref, une activité orginale, intense et qui vous permettra peut-être aussi de faire des rencontres sympathiques pour un petit pub crawling dans la soirée?

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Dudy

Dudy
Inscrite le 26/02/14
25 articles
15 albums photos
68 avis
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Trankilou Trankilou

Assez original comme concept de vacances, il faut l'avouer. Je me souviens encore de Duck Hunt sur Nintendo Nes (la première !). On tirait sur l'écran avec un pistolet orange et j'étais pas mauvais pour toucher des canards synthétiques de quelques pixels. Mais là, avec des vraies armes, c'était pas mal saint comme ambiance ?

Le 27/03/2014

Signaler un abus
Dudy Dudy

Je dois dire que j'étais franchement meilleure à Duck Hunt! Rien à voir avec un pistolet en plastoc! Pas malsain, juste bien intense!!

Le 27/03/2014

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Week-end de 3 jours à BudapestWeek-end de 3 jours à Budapest
Par Jimmy40
Le 08/03/2013

« Le mystère de Noël » au Puy du Fou« Le mystère de Noël » au Puy du Fou
Par Asiangirl
Le 13/03/2013

Visite du château de Schönbrunn à VienneVisite du château de Schönbrunn à Vienne
Par Globetrotter
Le 13/03/2013

Suggestions d'albums photos

BudapestBudapest
Par Lyster
Le 13/06/2016

Budapest, ses monuments et le Sziget festivalBudapest, ses monuments et le Sziget festival
Par Aurore duwez
Le 26/08/2016

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Hongrie
A/ Budapest

Close
Close
Close