Petite escapade à Séville

Une des spécialités culinaires: le salmorejo!Mon week-end à Séville commençait bien mal : 2h de retard pour mon vol. Je suis donc arrivée vers 22h, pour attendre le bus EA qui menait au centre-ville et ensuite aller déposer mes bagages. On est en septembre mais il fait bien chaud, c’est encourageant après l’été pourri de Paris ! Je me trouve un petit bar à tapas qui ne paye pas de mine mais qui me semble correct tout près de ma pension. Un verre de vin, 2 tapas, 1 dessert… un repas « léger » du soir, une addition de 7.80€ pour repartir le ventre plein… j’aimais déjà la ville ! Malgré la fatigue, j’en profite pour faire une petite balade digestive dans les rues étroites du quartier de Santa Cruz avant de rentrer, question d’être bien en forme pour la grosse journée de marche qui m’attendrait le lendemain !Jardines de Murillo

Je commence la journée en traversant les Jardines de Murillo, qui sont très beaux avec ses arbres en fleurs et le Colombus Monument.  Tout au bout, j’aperçois l’Universidad de Sevilla alors j’en profite pour jeter un coup d’œil dans son enceinte. Je me dirige ensuite vers mon premier objectif de visite officielle, le Real Alcazar. C’est un des must de Séville, et je comprends pourquoi. Le palais est très beau, vu son architecture, on se croirait téléporté dans une mosquée de Turquie ou de Tunisie ! Ses jardins Real Alcazarsont aussi très élégants et agréables. C’est vraiment l’attrait à ne pas manquer, surtout que malgré le nombre de touristes, l’attente n’est pas très longue pour y entrer. Car justement, je comptais visiter la Catedral de Sevilla ensuite, mais vu la queue interminable qui semblait ne pas bouger d’un centimètre et la chaleur écrasante, je me suis dit que je remettrais au lendemain (avec un billet acheté sur Internet peut-être pour éviter la queue ?). Mais l’extérieur est vraiment très beau, donc j’allais m’en contenter pour le moment. J’ai donc poursuivi mon chemin jusqu’à la Torre del Oro, pour ensuite longer le fleuve Guadalquivir jusqu’au pont Isabel II. En le traversant, on obtient une très jolie vue sur la rive principale. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai décidé de prendre Torre del Oromon dîner dans un des petits restaurants bordant le fleuve : je savais que ce serait un peu plus cher et potentiellement un peu moins bon, mais la vue était si agréable et relaxante que ça ne m’a pas arrêtée. Je suis retournée sur l’autre rive pour continuer à longer le fleuve. Je n’ai pas eu la motivation de retraverser pour aller voir le Monasterio de la Cartuja, ce que je regrette un peu car ça avait l’air plutôt sympa ! J’ai plutôt remonté jusqu’au pont de la Barqueta (ça ne paraissait pas aussi long sur le plan, cela dit !) pour rejoindre la Porte Macarena et son long mur de pierre. J’ai traversé la Alameda de Hércules où des jets d’eau offrent la possibilité de se rafraichir un peu, et de faire une petite pause à l’ombre question de se reposer un peu. Puis, je me suis dirigée vers un endroit qui me paraissait assez curieux, l’Espacio Metropol Parasaol. Très original et Espacio Metropol Parasolmoderne, je regrette de ne pas être montée voir le panorama (je ne savais pas que c’était possible !), mais le détour en vaut la peine ! Mes pauvres petites jambes commençaient depuis un moment à fatiguer, alors j’ai poursuivi ma route un peu au hasard dans les petites rues, en me dirigeant tranquillement vers ma chambre d’hôtel pour une petite pause bien méritée. Le soir, j’avais réservée une représentation de flamenco à la Casa del Flamenco. De nombreux endroits offrent ce genre de spectacle, j’ai choisi un peu au hasard mais aussi car c’était tout près de mon hôtel. Certains locaux diront que ces spectacles ne sont pas authentiques, qu’ils sont faits pour les touristes… personnellement, ça m’était un peu égal. Et authentique ou pas, la prestation des danseurs était impressionnantes, ne serait-ce que pour la forme physique nécessaire ! Pour 18€, pourquoi s’en priver… Le soir, aller prendre un verre près du fleuve dans le quartier de la Torre del Oro est de mise !Casa del Flamenco

Le lendemain, petite grasse matinée de mise vu les horaires « tardifs » de la vie en Espagne ! N’ayant pas réussi à booker de billet pour la Catedral depuis mon smartphone, j’ai pris la décision de laisser tomber… ce sera un prétexte pour y retourner non ? Je me suis plutôt orientée vers la Plaza de España ainsi que ses jardins. La grande place est magnifique, elle a même un petit canal où les touristes peuvent louer des barques, ce que je trouvais plutôt drôle. Je prends plein de photos et je retourne vers les jardins, qui sont très agréables par une telle chaleur ! Quand je pars, j’aime bien faire des pauses lecture dans les parcs pour reposer mes jambes et profiter du soleil. Je me suis donc trouvé un banc à l’ombre d’un sentier avec des arches couverts de bougainvilliers dont les feuilles rose pleuvaient doucement à la moindre brise. C’était vraiment charmant ! J’ai donc trainé longuement dans les jardins, avant de retourner profiter des tapas et m’offrir une fois de plus un repas bien gourmand (qui serait le 

Plaza de Espanaseul de la journée vu la quantité de nourriture absorbée !). Que voulez-vous, je ne pouvais plus résister à l’appel du salmorejo et des aubergines frites au miel de la Casa Carlos (mon bar du premier soir).

Puis c’était une fois de plus le moment de rentrer, de retrouver l’été parisien et de dire « adios ! » au soleil de Séville. Il n’y a pas à dire, je ne suis plus du tout objective quand il s’agit de l’Espagne, parfois je me demande pourquoi je n’y suis pas déménagée plutôt que d’avoir choisi Paris !

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Dudy

Dudy
Inscrite le 26/02/14
25 articles
15 albums photos
68 avis
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Nab Nab

J'étale ma science : saviez-vous que le mot "guadal" dans "Guadalquivir" vient de l'arabe "oued" (fleuve) ?
Sinon, une question : durant le spectacle de flamenco, est-ce que le public criait des encouragements aux danseuses, du genre "olé guapa" ? J'avais vu ça au Mexique et ça m'avait surpris.

Le 18/09/2014

Signaler un abus
Dudy Dudy

Il y avait deux filles dans le public qui avaient l'air en transe et oui parfois criaient quelques "olé!", mais la plupart regardaient en silence! :)

Le 18/09/2014

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

La Cathédrale de Séville La Cathédrale de Séville
Par Lele morel
Le 23/01/2016

Barcelone Barcelone
Par Steph
Le 03/11/2016

L'Alhambra L'Alhambra
Par Lele morel
Le 23/01/2016

Mosquée Cathédrale de CordoueMosquée Cathédrale de Cordoue
Par Lele morel
Le 03/02/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Espagne
A/ Séville

Points d’intérêts visités
1/ Alcazar
2/ Plaza de España
3/ Torre del Oro

Close
Close
Close