Conseils pour un voyage à Rome, pas (trop) cher

Souvenir de ma jeunesse, je suis allé en Italie pendant deux semaines en voyage itinérant après mes examens.

Cela remonte un peu, certes, mais j’ai eu l’occasion d’y retourner tout récemment pour le travail, et je me suis dit que ça n’avait pas trop changé finalement. Du coup, en croisant mes souvenirs et ces deux expériences, j’ai de quoi vous raconter ces périples et, j’espère, vous donner envie d’y aller. Vous trouverez également quelques conseils et astuces pour réduire vos frais.

Il y a tellement de choses à vous raconter que je vais commencer, dans ce billet, par Rome avant d’en faire un autre sur le reste de l’Italie.

Trajet

Armoiries de RomePour y aller, j’ai testé deux possibilités : la première, plus économique, consistait à faire le trajet en train. Economique, certes, mais un peu long et fatiguant quand même… J’y ai passé environ une quinzaine d’heures pour arriver jusqu’à Rome, depuis Paris. Pour que le temps passe un peu plus vite, j’avais pris l’option train de nuit qui présente, en plus, l’avantage d’être encore moins chère. Mais j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir. Je ne peux donc pas dire que je sois arrivé très frais en Italie…

Il faut quand même noter que les trajets Paris Milan sont plus courts puisqu’il n’y a « que » huit heures de train.

La seconde fois, je suis parti en avion de Paris jusqu’à l’aéroport Leonardo da Vinci (Fiumicino) à Rome.

Le voyage a duré beaucoup moins longtemps puisque nous avons atterri au bout de deux heures. Parti avec ma société, j’ai eu la chance de voler sur Alitalia avec un confort que je n’aurais pas eu si j’étais parti seul. Mais, pour un voyage d’agrément, n’hésitez pas à partir de l’aéroport de Beauvais (pour les parisiens) en choisissant des vols low-cost. Ryanair et Easyjet proposent des tarifs qui semblent plus intéressants.

Je sais aussi que l’on peut y aller en car ou en voiture mais, là-encore, le temps de trajet sera forcément plus long. Mais ça peut-être l’occasion de faire le voyage autrement en prévoyant des haltes dans des endroits sympas le long de la route.

Concernant les formalités, pas de problème puisque seuls votre carte d’identité ou un passeport vous seront demandés à l’entrée sur le territoire italien.

Argent

Merci l’Union européenne : pas de problème de change! Pour info, la plupart des commerçants en Italie acceptent les cartes de crédit, notamment internationales. Il y a plusieurs distributeurs accessibles un peu partout dans la ville, y compris dès l’aéroport. Les commerçants qui acceptent la carte bleue apposent, normalement, un petit autocollant sur leur devanture (« carta, si! »).

Se déplacer en Italie

Pour l’Italie en général, les déplacements peuvent se faire en voiture de location ou en train. Pour mon premier voyage, j’avais choisi l’option voiture de location et duvet et tente pour ne pas avoir à payer d’hôtellerie qui, très souvent, plombe le budget vacances. Cette option, très économique, m’a donc fait gagner de l’argent que j’ai pu consacrer aux visites et à l’essence mais je dois reconnaître que ça allait bien tant que j’étais jeune. Aujourd’hui, je ne le sens plus trop… On s’embourgeoise avec l’âge !!!

Avertissements sur la conduite

Carte de l'ItalieJe me souviens aussi que la circulation était assez simple hors des villes alors que, dans les agglomérations (y compris les petites), c’est beaucoup plus stressant. Les règles ne sont pas toujours très claires : certaines voies sont interdites aux voitures mais autorisées aux bus, sans que je n’ai réussi à voir les panneaux qui le précisaient… Ca m’a valu quelques coups de klaxon rageurs et des insultes facilement compréhensibles… Faut dire aussi qu’ils parlent effectivement beaucoup avec les mains et que, parfois, des petits gestes (tension d’un majeur par exemple) peuvent être compris dans le monde entier…

Lorsque j’y suis retourné la seconde fois, mes collaborateurs et moi avons encore loué une voiture. J’ai rapidement constaté que les conditions de circulation ne s’étaient pas arrangées. Il y a toujours autant de voitures, d’embouteillages, de bruits, etc… Et, là-encore, j’ai retrouvé les difficultés liées aux voies réservées, interdites…

Attention aux amendes

Pour information, trois mois après notre retour en France, notre société a été débitée de deux fois soixante-deux euros pour des infractions constatées en Italie. Il semblerait que nous ayons roulé dans des zones interdites aux véhicules, contrôlées par des caméras. Une fois, je veux bien l’admettre car on s’était effectivement un peu perdu mais deux fois, je reste circonspect.

Bref, le loueur a donc reçu les amendes et, étant donné qu’il avait l’empreinte de carte bleue, il s’est servi directement sur le compte ! Je ne sais pas si c’est toujours comme ça que ça se pratique en Italie mais la surprise est plutôt désagréable. Du coup, ma société a contacté le loueur pour s’assurer du bien-fondé de ce prélèvement et s’assurer que cela ne se reproduira plus. Moyen, comme procédé, non..?

Hébergement

Lors de mon premier séjour, je vous l’ai dit, j’avais pris l’option sommeil dans voiture ou tente. Pas cher mais, bon, j’étais jeune et en pleine forme !!

J’avais tout de même quelques points de véritable hébergement. J’avais en effet suivi l’idée d’un copain que je vous recommande également, dans la mesure où ça existe encore : j’ai dormi à deux reprises dans des couvents ou monastères qui proposaient des chambres pour des tarifs très compétitifs à l’époque. Le confort était sommaire mais il y avait de quoi se débarbouiller et, notamment dans le monastère, il était possible de petit-déjeuner. Seul inconvénient : les horaires de retour étaient très stricts et il fallait être rentré le soir à dix-neuf heures trente pour l’un, ou à vingt-et-une-heure pour l’autre.

La seconde fois, ma société avait bien fait les choses et nous étions logés dans un hôtel en périphérie de Rome. D’après ce que j’ai pu en voir (car les tarifs ne sont pas toujours affichés à l’entrée des hôtels), les prix sont quasiment les mêmes qu’à Paris, c’est-à-dire que ça commence souvent aux alentours de 80 euros pour une nuit dans un hôtel de base, avec confort minimum. Ca reste donc toujours aussi cher, les prix en Italie, tout comme en France…

Quoi qu'il en soit, si vous optez pour un hôtel, je vous invite à faire des économies en comparant les prix ici.

A voir à Rome

Je ne vais me contenter que de Rome car il y a tant de choses à dire que je risque d’être un peu long. Les autres villes feront l’objet d’un autre billet.

Rome est connue et réputée pour les vestiges de l’époque Antique et sa part active dans le mouvement de la Renaissance. Mais, aussi, on peut y admirer le Vatican.

Pour commencer, le plus simple est de vous diriger vers le centre de la ville et toutes les traces de l’Antiquité qui s’y trouvent. Attention toutefois, ne soyez pas surpris : certains vestiges sont parfaitement conservés, d’autres ne sont que des ruines pour lesquelles il faut une bonne dose d’imagination pour savoir à quoi ça ressemblait.

Il y en a tant que je ne pense même pas pouvoir vous en fournir une liste exhaustive. Je vais donc vous parler de ceux que j’ai vu, sachant qu’ils correspondent au parcours habituel des touristes. Et pour info, certains sites offrent des formules packagées, par exemple l’achat d’une entrée au mont Palatin offre une entrée au Colisée.

Le Colisée (Colosseo)

Le coliséeC’est très certainement le monument le plus visité de Rome, aussi ne vous attendez surtout pas à vous y sentir seuls…

L’édifice a de quoi émerveiller : plus de 50 m de hauteur et 524 m de périmètre. C’est l’empereur Vespasien qui en a ordonné la construction qui s’est achevée en 80 après Jésus-Christ.

Cet édifice avait pour vocation d’offrir aux 70 000 spectateurs des courses de chars, des combats de gladiateurs, des combats entre hommes et animaux sauvages ou des batailles navales.

Avant une énorme campagne de restauration lancée au dix-neuvième siècle qui lui a rendu une partie de sa splendeur, il a subi des tremblements de terre, des incendies et a même servi de carrière de pierre…

Je ne m’étendrai pas sur l’histoire et la destination de cet édifice car tous les guides en parlent.

Ceux que ça intéressent pourront donc facilement assouvir leur curiosité historique.

Le mont Palatin

Statue de Remus et Romulus C’est l’une des sept collines surplombant la ville mais sans doute la plus connue : la légende raconte que c’est sur le Mont Palatin que la ville aurait été créée.

Le berceau des jumeaux Romus et Romulus aurait été retrouvé sur cette colline et les enfants auraient été allaités par une louve avant d’être recueillis pas un berger.

Devenu adulte, Romulus aurait créé une ville à partir de l’endroit où il avait été sauvé.

Des traces historiques attestent un passé très ancien d’ailleurs puisque les fouilles ont mis à jour les traces plus anciennes d’une ville.

Plusieurs empereurs ont ensuite fait construire leur palais et des édifices somptueux (stades, cirques tels le Circus Maximus) sur le mont. On peut aujourd’hui en visiter les vestiges.

Le Capitole

Le CapitoleAutre colline, peut-être aussi connue que le mont Palatin malgré le fait qu’elle soit la plus petite de toutes, la place actuelle a été dessinée par Michel-Ange. Les palais qui s’y trouvent aujourd’hui abritent des musées qui valent aussi le déplacement, et pas uniquement pour leurs façades.

Une statue équestre de Marc-Aurèle est également visible sur la place. De ce site, vous pourrez admirer les différents forums et l’ancien Champs de Mars et vous faire une idée de la Rome Antique.

C’était de là-haut que l’on jetait les traîtres à la patrie, du haut de la roche Tarpéienne. L’actuel palais des sénateurs abrite aujourd’hui la mairie de Rome.

La fontaine de Trevi

La fontaine de Trevi

De style baroque, la fontaine écrase littéralement la minuscule place sur laquelle elle se trouve. Là-encore, vous ne vous y sentirez pas seuls…

C’est d’ici qu’est partie la tradition de jeter des pièces dans les fontaines du monde entier.

Au départ, la tradition disait que, en jetant la pièce, avec le bras droit, dos à la fontaine et avant de quitter Rome, vous étiez assuré d’y revenir et de la récupérer.

Malheureusement, vous avez peu de chance aujourd’hui de la retrouver puisque toutes les pièces sont aspirées et reversées à des oeuvres caritatives. L’opération est effectuée sous haute surveillance d’ailleurs puisque, chaque année, plus d’un million d’euros sont récoltés !

Le Panthéon

Lorsque vous serez devant sa façade, vous aurez sans doute l’impression de vous retrouver face à l’Assemblée Nationale à Paris. Les colonnes, le toit en chapiteau, l’intérieur avec sa coupole incroyable vous couperont le souffle. Construit à l’époque d’Auguste, il est toujours dans un état de conservation quasiment parfait.

Les thermes de Caracalla

Sur 11 hectares, vous pourrez voir la manifestation de la puissance de Rome et de ses aspects de la vie quotidienne des Romains. Ainsi, 1600 habitants pouvaient se retrouver dans cet édifice et, outre les thermes, pouvaient suivre un véritable parcours sportif, de détente ou culturel.

La place Navone (Piazza Navona)

Prendre une glace sur cette place construitesur les ruines du stade de Domitienest un pur moment de plaisir. Cette place très animée vous fera approcher, je trouve, le coeur de Rome. Agrémentée de quatre fontaines, la plus connue est la fontaine des Fleuves représentant les fleuves du Nil, du Gange, du Danube et du Rio de la Plata, qui font eux-mêmes référence aux quatre coins du monde.

Le Vatican

La place Saint-PierreEtat dans l’état, dirigez-vous vers la fameuse Place Saint-Pierre pour admirer les fastes et la beauté de la Cité du Vatican. La non-moins célèbre chapelle Sixtine et les musées du Vatican vous feront approcher des moments d’éternité (et j’exagère à peine !).

Le problème des musées est que les collections sont tellement riches et abondantes qu’il faudrait plusieurs jours, voire semaines, pour tout voir. Quant à la chapelle (qui fait partie des musées du Vatican), armez-vous de patience pour la voir, il faut parfois attendre plusieurs heures… Mais, là-encore, c’est à ne surtout pas manquer !

Et, bien sûr, il vous faudra visiter la basilique Saint-Pierre, plus grande cathédrale du monde qui vous donnera le tournis.

La Cinecittà

Autre ville dans la ville, ces studios de cinéma mythiques sont basés à Rome. Si vous partez avant la fin novembre, vous aurez la possibilité de les visiter puisqu’ils sont ouverts exceptionnellement à l’occasion de leur anniversaire. Profitez-en, j’imagine que ça en vaut le coup.

Bref, vous l’aurez compris, il y a de quoi voir à Rome ! Et encore, je vous passe les fontaines, les palais et autre statues croisées à chaque pas… Et il me reste tant à vous raconter sur ce que j’ai vu dans les autres villes italiennes… Alors, à bientôt pour un autre billet !

Article mis à jour le 26/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
GlobeTrotter

GlobeTrotter
Inscrit le 21/02/13
16 articles
1 album photos
3 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Une semaine à Rome, que faire et que voirUne semaine à Rome, que faire et que voir
Par Traveler1
Le 11/03/2013

Visite des îles BorroméesVisite des îles Borromées
Par Leslie
Le 12/08/2016

« Vois Naples et puis meurs »« Vois Naples et puis meurs »
Par Jedi2
Le 13/03/2013

Venise en 3 joursVenise en 3 jours
Par Dudy
Le 22/04/2014

Suggestions d'albums photos

Tour express en ItalieTour express en Italie
Par Bets
Le 03/04/2015

Les arts du VaticanLes arts du Vatican
Par Nab
Le 05/04/2016

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Italie
A/ Rome

Points d’intérêts visités
1/ Fontaine de Trevi
2/ Colisée
3/ Panthéon
4/ Thermes de Caracalla
5/ Place du Capitole

Close
Close
Close