Cap sur le Cap-Vert pour un voyage de 12 jours

Bem-vido a Cabo Verde !  Bienvenue au Cap Vert ! Cet Archipel de l’océan atlantique à 500 km au large du Sénégal nous plonge dans une culture métissée luso-africaine. Terres de mélanges et  de contrastes,  il y en a pour tous les goûts : adeptes de farniente, randonneurs avérés, amoureux de la pêche ou de la plongée. Entre déserts, plages, volcans et végétation luxuriante, il nous en met plein les yeux.

Pour nous, ce sera la découverte de 4 de ses 9 îles, en 12 jours, programme concocté par nos soins, en glanant des informations de toute part, phase préparatoire d’un voyage que j’adore !

Pêcheurs cap-verdiens

Ile de Santiago

Nous commençons par l’île de Santiago, où se trouve la capitale Praia où  nous atterrissons en provenance de Dakar. Praia n’est pas l’attrait principal de l’île, nous trouvons même que pour une capitale, la ville est un peu morte. Mais c’est peut-être la période qui veut ça, en effet nous sommes au mois d’aout, en pleine vacances et saison des pluies !

Mais cela permet une première approche du pays. On s’aperçoit en effet de la sympathie et l’accueil des habitants, prêts à discuter pour le simple plaisir de partager. On goûte à deux spécialités locales : le steack de thon, et le fameux grogue, une eau-de vie fabriquée à partir de la canne à sucre (à consommer avec beaucoup beaucoup de modération !...). Aussi, un petit tour au supermarché du coin : le rayon des « haricots » est impressionnant, une des spécialités culinaires, étant la Cachupa, sorte de cassoulet avec différentes sortes de haricots, du maïs, et des saucisses, que les locaux mangent volontiers le matin…

Le lendemain direction le Nord de l’île , dans la ville de Tarrafal bordée d’une belle plage, elle est aussi particulièrement escarpée, alternant les pics rocheux et les vallées profondes. Nous traversons l’île en 2 heures, à bord d’un des fameux « aluguer », encore appelé « « ilhace ». C’est une sorte de minibus comprenant 12 à 15 places, qui ne part que lorsqu’il est complet et bien souvent le nombre de passagers est supérieur au nombre de sièges ! Sans compter les bagages à caser entre les pieds quand il n’y a pas de galerie sur le toit. Nous voilà plongées dans l’ambiance cap verdienne avec la musique qui nous accompagne. Les paysages sont magnifiques, et ils le seront sur les autres îles. Certes, l’inconvénient d’être en saison des pluies, c’est que par définition il pleut ! Et nous en ferons d’ailleurs les frais, mais l’avantage est que tout y est encore plus vert et le terme « Cap Vert » prend alors tout son sens !

L'ile de Maio

Départ matinal par avion pour la petite île de Maio. Moins touristique que les autres îles, elle permet de se relaxer sur des plages quasi désertiques. Par contre le ravitaillement n’est assuré par bateau que le mercredi, et lorsque nous arrivons (un lundi) c’est la pénurie dans les boutiques ! Nous trouverons notre salut dans un restaurant tenu par un breton, où nous y ferons un repas succulent.

Nous louons une voiture pour faire le tour de l’île. C’est super. Cette île d’apparence plate et aride regorge de surprenants paysages tout en relief. Nous la découvrons tranquillement, à notre rythme. La route est à nous… mais attention tout de même aux sangliers, poules et chèvres !

Ile de Sao Vicente

Nouveau changement de décor : arrivée sur l’île de Sao Vicente, connue pour son festival de musique de « Baia das Gatas », et pour être la terre natale de la célèbre chanteuse Cesaria Evora. Sa capitale, Mindelo, à l’architecture coloniale colorée, est le centre culturel de l’archipel.

La ville est très animée, c‘est le moment d’en profiter pour faire du shopping.

Puis nous quittons la zone urbaine pour Calhau, à une vingtaine de kilomètres. Ce village de pêcheurs a été bâti à proximité de deux volcans éteints et est devenu le lieu de villégiature des habitants de l’île en fin de semaine. Les paysages allient océan et montagnes, et sont, malgré le manque de végétation, dignes d’une belle carte postale.

Santo Antao

Le lendemain départ en bateau pour la belle et sauvage île de Santo Antao.  Ses montagnes imposantes et ses vallées verdoyantes en font le paradis de la rando.

Nous débarquons à Porto Novo où nous attendons tranquillement autour d’un verre avant de prendre l’aluguer pour monter dans la vallée. Erreur ! en effet, ils ont tous été pris d’assaut et il n’y en a plus. Nous devons donc passer la nuit ici, et décidons de nous offrir un petit plaisir bien mérité : une nuit dans un Resort.  La vue de notre confortable chambre est idyllique : sur notre droite la montagne, en face l’océan bordé d’une plage volcanique, avec au milieu la piscine ! piscine que nous aurons quand même la joie de tester malgré le temps qui se couvre, annonçant la pluie à venir. Et en effet, la pluie aura fait des dégâts (éboulement et glissement de terrain) dans la vallée : interdiction d’y aller, trop dangereux.

Quelle chance, le lendemain le soleil est radieux ! Durant l’ascension en aluguer, puis lors de notre randonnée à pieds,  l’île nous dévoile son relief stupéfiant. Les paysages sont splendides : de petits villages construits à flanc de colline et  dominant l’océan, une abondance de verdure qui rappelle presque les rizières du Vietnam, les enfants jouant et se rafraichissant sous les cascades formées naturellement par les pluies de la veille.

Notre retour se fera sans embûche, à part un retard important de l’avion, mais ça fait partie des aléas du voyage ! Nous rentrons enchantées de ce séjour au Cap Vert, qui, comme le chantait si bien Cesaria Evora, est « un petit pays, que j’aime beaucoup… »

Article mis à jour le 11/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Queenlat

Queenlat
Inscrite le 21/10/15
1 article
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
nza2k nza2k

Super récit, merci beaucoup :)
Les habitants parlent quelle langue, le Portugais non ?
Sinon, rien à voir, y a-t-il un lien entre ton pseudo et la rappeuse Queen Latifah ?

Le 29/10/2015

Signaler un abus
Queenlat Queenlat

Bonjour nza2k

Merci pour ton commentaire et ta reco. En effet la langue officielle au Cap-Vert est le portugais, mais ils parlent aussi le créole capverdien.
Bien vu pour mon pseudo ! ;-)

Le 29/10/2015

Signaler un abus
nza2k nza2k

Merci pour ces précisions.
Haha, j'essaie de connaître mes classiques hip-hop ;)

Le 29/10/2015

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Gares de MilanGares de Milan
Par Leslie
Le 26/07/2016

Rues de MilanRues de Milan
Par Leslie
Le 26/07/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Cap-Vert
A/ Praia
B/ Porto Novo

Close
Close
Close