Escapade à Bruxelles

Fan de bande dessiné, je ne pouvais pas manquer la capitale belge! C’est ainsi que je me suis retrouvé gare du Nord, en direction de la Belgique pour passer un long week end à Bruxelles. Si vous vous y prenez à l’avance et que vous restez « open » sur les dates, le site de la SNCF vous propose des trajets en Thalys qui restent raisonnables et abordables.

Personnellement, j’avais opté pour la formule billets de train et réservation hôtel en direct car les formules « tout compris » des opérateurs ne me plaisaient pas trop, souvent parce que les hôtels étaient trop éloignés du centre ville. J’ai donc regardé ce que proposaient les tour-oprator, j’ai pris des notes et j’ai contacté directement les hôtels qui, contrairement à ce qui était écrit sur les pages des sites de voyages, avaient encore quelques chambres disponibles, notamment en raison d’annulation tardive. Du coup, j’ai finalement réservé mon hôtel en premier puis, en fonction, mes billets de train. J’ai ainsi pu bénéficier de réservation de dernière minute dans des hôtels très sympa (belle piscine, vraie salle de remise en forme, énorme chambre, salle à manger avec vue sur les toits de Bruxelles…) et avec soixante pour cent de réduction sur le prix par rapport au tarif habituel!! En plus, j’étais pas très loin, à pied, de la Grand-Place.

Même si Bruxelles est plutôt bien desservie en transports en commun, je me souvenais y être allé quelques années auparavant et avoir été logé dans le quartier européen, près du bâtiment de la Commission Européenne. C’était certes un très joli hôtel mais un peu trop loin du centre ville à mon goût et pas moins cher pour autant.

Bref, me voilà gare du nord le vendredi matin en train d’acheter de quoi lire durant le trajet. Mieux vaut ne pas partir avec « Guerre et Paix » sous le bras car vous n’auriez pas le temps de lire autre chose que le premier chapitre : le voyage ne dure même pas une heure et trente minutes… En revanche, pour l’avoir finalement pris plusieurs fois depuis ce premier voyage, je dois admettre comme une constante reconnue que le personnel de bord est vraiment affable et courtois. Quel bonheur ! Ainsi, le voyage débute sous les meilleurs auspices possibles. Le personnel est tellement sympa que le contrôleur ne s’est pas moqué de moi lorsque je lui ai piteusement avoué que je n’avais pas trouvé de borne pour composter mon billet : il m’a gentiment dit que c’était normal puisque les billets Thalys ne se compostaient pas… Bon, ben, il fallait le savoir…ou lire ce qui étaitt écrit sur le billet mais, bon, hein, moi j’avais Guerre et Paix en attente…

Après ce voyage calme et serein, arrivée à Bruxelles, à la Gare du Midi ou, pour faire un peu plus local, à Brussel-Zuid.

Le point d'arrivée du Thalys : la Gare du Midi à Bruxelles

A peine sorti du train, direction un distributeur automatique de la STIB (l’équivalent de la RATP) pour y prendre un carnet de billets JUMP 10 voyages. C’est avantageux si vous bougez un peu et c’est valable pour tous les types de transport. Cela comprend aussi la possibilité, pour les correspondances, de ne pas utiliser un nouveau billet, le vôtre étant valable soixante minutes après que vous l’ayez validé. Si vous avez un doute, les agents des guichets sont à votre disposition et peuvent également, en fonction du temps que vous passerez à Bruxelles, vous orienter vers d’autres types de formules plus avantageuses encore. Et, en cadeau, ils vous donneront un plan de la ville et des transports!

Après avoir déposé mes valises à l’hôtel, je me suis mis en route pour aller voir la Grand-Place (ou Grote Markt comme on dit là-bas), coeur de la ville.

Richesse des sculptures sur la Grand Place de Bruxelles

On y trouve très souvent des animations. Qu’il s’agisse des périodes de fête (Noël par exemple) avec un énorme sapin et une crèche ou des animations plus ponctuelles comme les tapis de fleurs en période estivale, j’y ai toujours trouvé quelque chose à voir! Les bâtiments alentours forment un écrin de pierre et, rien que pour le détail de leurs sculptures, valent le coup d’oeil. Outre l’Hôtel de Ville et la Maison du Roi qui se font face, on y trouve les sièges des anciennes guildes ou des maisons qui ont appartenu à des personnages influents au cours des siècles passés. Cette place est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

Pour ceux qui s’y connaissent plus que moi en sculpture, ils apprécieront les ornementations des tailleurs de pierre qui, au moment de la reconstruction de cette place vers la fin des années 1690, ont formé l’une des plus belles représentations du savoir-faire des maîtres de « l’Ecole de sculpture bruxelloise ». Les amateurs plus éclairés trouveront des explications à tout cela tout autour de la place, sur des panonceaux qui retracent l’histoire des lieux.

Le temps étant froid et le vent qui soufflait me glaçant les os, j’ai cessé de me balader le nez en l’air pour aller me réfugier dans l’un des nombreux bars et cafés qui bordent la place. Celui qui m’a accueilli pour y prendre un thé chaud et des spéculoos avait le mérite d’avoir une cheminée qui chauffait toute la salle : un vrai bonheur! Les touristes et les autochtones étaient massés le plus près possible de l’âtre et tardaient à sortir pour affronter à nouveau l’air pinçant et sec du mois de décembre.

J’ai finalement réussi à me décoller du feu pour poursuivre mon tour des lieux. C’est ainsi que j’ai poussé jusqu’au fameux Manneken-Pis qui se trouve, en réalité, tout près de la Grand-Place, à moins de dix minutes à pied.

Statue du Manneken-Pis

C’est toujours la cohue autour de cette statue et faire des photos plus rapprochées relève de l’exploit. Il faut également reconnaître que ce gentil gamin est plutôt petit, contrairement à ce que j’imaginais… En tout cas, pour les souvenirs, les rues de ce quartier offrent plusieurs boutiques où vous avez toutes les chances de trouver de quoi faire votre bonheur : du porte-clé au T-shirt en passant par les chopes de bière à l’effigie du Manneken-Pis ou les magnets représentant la Grand-Place ou l’atomium, il y aura forcément quelque chose à votre goût!

Je suis ensuite revenu sur mes pas et j’ai bifurqué légèrement pour aller jeter un oeil au marché de Noël, dans le quartier de la Bourse. Il y avait plusieurs chalets qui proposaient toutes sortes de spécialités locales à manger ou à boire ainsi que des objets décoratifs. Après m’être arrêté pour boire un verre de vin chaud qui sentait fort les clous de girofles et la cannelle, je me suis laissé aller à goûter une énorme gaufre moelleuse et chaude. Ils savent y faire, ces belges, lorsqu’il s’agit de se faire plaisir!

J’ai continué en repérant les brasseries qui m’avaient l’air accueillantes. Il y en a beaucoup et l’on voit très vite qu’elles sont le lieu de passage obligé des touristes. C’est d’ailleurs le problème puisqu’elles sont parfois chères et souvent bondées. Il vaut mieux prendre le temps et s’écarter des axes touristiques. Ainsi, sans aller très loin derrière la Grand-Place, j’ai trouvé un restaurateur offrant des plats typiques (dont une excellente soupe à la bière) pour un tarif un peu plus raisonnable. On peut les trouver dans la rue du Marché aux Herbes par exemple mais il suffit de grenouiller dans le secteur pour en trouver d’autres aux vitrines alléchantes.

Le soir, petit tour par la grande roue qui offre une superbe vue sur le centre de la ville, à condition de ne pas trop craindre le froid qui pique les yeux! A ses pieds, une patinoire en plein-air avait été aménagée.

Le lendemain, excursion gastronomique à la recherche de boudins : le concierge de l’hôtel m’avait invité à goûter les boudins aux abricots, aux morilles, à l’oignon, au fromage, etc…Intrigué, il m’a suffit de traîner près de la Grand-Place pour repérer un boucher-charcutier qui proposait les fameux boudins. Expérience surprenante mais très agréable tout de même!

Pour digérer, j’ai marché jusqu’à la station de tramway la plus proche en direction du Parc du Cinquantenaire. Durant mes pérégrinations (et peut-être parce que je n’ai pas emprunté le chemin le plus court), j’ai eu l’occasion de passer près du Palais Royal qui vaut le détour aussi. Dans le parc du Cinquantenaire, en plus de la jolie promenade, il est possible de visiter le musée royal de l’armée et de l’histoire militaire. Si vous êtes amateur d’histoire, ça vaut le coup d’oeil : on y trouve des chars, des avions, des reconstitutions (notamment un bunker de commandement) et ne passez pas à côté de la collection sur les distinctions honorifiques et autres médailles. Enfin, pour faire une pause, il y a le Skycafé qui donne directement sur le hall d’exposition des avions. Ca avait l’air sympa mais je ne l’ai pas testé car j’avais prévu de me rendre Place Royale au musée des instruments de musique. Cette fois, ce n’était pas pour la visite mais plutôt pour son café-terrasse sur le toit avec vue  sur la ville qui m’avait également été recommandée par mon concierge. Pas de chance, il ne faisait pas suffisamment beau pour tout en apprécier, les nuages étant bien bas ce jour-là.

Après cela, retour à l’hôtel en passant par les rues du quartier de la Bourse où j’ai croisé des groupes de jeunes qui stationnaient devant un bar (le « Rock Classic » si mes souvenirs sont exacts) d’où on pouvait entendre du bon gros rock : c’était un concert d’un groupe local dont j’ai oublié le nom (j’espère qu’ils me pardonneront…) qui enflammait l’esprit des jeunes gens présents mais le tout dans une ambiance bon enfant. Je n’ai eu aucun mal à me mêler aux clients du bar et à participer à la fête. Ca m’a conforté dans l’idée selon laquelle Bruxelles est une ville ouverte aux autres et au statut à part dans cette Belgique où Wallons et Flamands ont parfois du mal à cohabiter. La situation politique et la vacuité du gouvernement a d’ailleurs été l’objet de pas mal de discussions, parfois sérieuses mais souvent sur le ton de l’humour. Plusieurs de mes interlocuteurs portaient d’ailleurs la barbe, en écho, peut-être, à l’appel qui sera lancé quelques jours plus tard par l’un des acteurs belges les plus populaires : Benoît Poelvorde.

L'acteur belge barbé par la situation politique

Les oreilles remplies d’acouphènes et la bouche un peu pâteuse, je suis rentré dans ma chambre afin de refaire mes valises car je repartais le lendemain à 11 heures. C’était certes un peu court mais c’était surtout le prix à payer pour avoir un billet Thalys financièrement correct.

En tout cas, je savais déjà que j’y reviendrais. En effet, ce séjour date de plus de 3 ans maintenant et j’ai depuis eu l’occasion d’y retourner assez souvent. Il faut dire que Bruxelles m’est apparue festive, sûre notamment la nuit, et toutes mes rencontres avec la jeunesse belge ont plutôt été sympathiques et enrichissantes.

Lors de mes voyages ultérieurs, j’en ai profité pour découvrir Bruxelles sous un autre angle en m’intéressant un peu plus à l’architecture et plus particulièrement au courant Art-Nouveau. Et tout cela mêlé à des circuits permettant la découverte des traces de Tintin et de son auteur, disséminées dans la capitale et ses environs. Mais tout ça, je vous le raconterai dans un autre article et ce sera, je l’espère, l’occasion d’échanger vos expériences là-dessus…et de préparer ainsi mes prochains voyages en Belgique!!

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
GlobeTrotter

GlobeTrotter
Inscrit le 21/02/13
16 articles
1 album photos
3 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Horta Vs Tintin à BruxellesHorta Vs Tintin à Bruxelles
Par Globetrotter
Le 13/03/2013

Bruges, l'autre Venise du NordBruges, l'autre Venise du Nord
Par Jimmy40
Le 15/03/2013

Weekend en WallonieWeekend en Wallonie
Par Birdy
Le 13/03/2013

Suggestions d'albums photos

Week-end à BruxellesWeek-end à Bruxelles
Par Nab
Le 11/10/2015

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Gares de MilanGares de Milan
Par Leslie
Le 26/07/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Belgique
A/ Bruxelles

Points d’intérêts visités
1/ La Grand Place
2/ Manneken Pis

Close
Close
Close