3 mois de vacances à Bondi Beach et Sydney

Salut à tous.


J’ai envie de profiter de ce site pour vous faire part de mon séjour en Australie et de vous raconter un peu de mes 3 mois passés dans la banlieue proche de Sydney, tout près de la célèbre Bondi Beach. J’y suis resté de novembre à janvier, c’est-à-dire que j’y ai passé une bonne partie de l’hiver…au chaud!!!

Formalités administratives

Carte de situation de Bondi Beach près de SydneyPour info, si vous partez là-bas pour 3 mois, il y a évidemment quelques petits trucs à connaître, notamment pour l’entrée sur le territoire australien. Les Français peuvent se rendre en Australie sur présentation d’un passeport en cours de validité. Le visa n’est plus nécessaire pour un séjour d’une durée maximale de trois mois. Mais il vous faudra en plus une autorisation de voyage électronique (« Electronic Travel Authority’’, ETA). Il est en principe gratuit si vous passez par l’un de ces organismes. En revanche, si vous ne le faites pas tout de suite et que vous devez vous débrouiller seuls, il est possible d’obtenir cette autorisation par Internet sur le site australien de l’immigration. Mais il vous en coûtera alors une vingtaine d’euros… Donc, soyez prévoyants, c’est toujours ça de pris!

Welcome to Australia

Au niveau santé, pas de problème particulier, je n’ai pas été obligé de faire des vaccins spécifiques. Par contre, assurez-vous que votre assurance est au top : en cas d’hospitalisation ou de maladie, il faut que vous soyez en mesure de régler les frais médicaux. Comme il n’existe pas d’accord bilatéral entre la France et l’Australie dans le domaine de la couverture sociale, il faut impérativement que votre assurance couvre tous les frais médicaux, les hospitalisations, les rapatriements, etc… Pensez à jeter un oeil au contrat de votre carte bancaire : certains incluent tout cela et vous évitent de prendre de nouvelles garanties.

Pour le reste, la prévention commence dès votre voyage en avion pour lequel demandez à votre médecin généraliste un petit check-up : durant les 23 heures de vol (en moyenne), il y a un risque de thrombose pour ceux qui seraient des sujets à risque. Personnellement, j’avais également anticipé le phénomène des jambes lourdes en marchant assez souvent dans l’avion et en portant des chaussettes de contention… Je sais, je sais : c’est pas très glamour… mais ça marche et ça évite de vous pourrir le début de votre voyage !

Infos pratiques

Sur place -mais vous l’aurez sans doute déjà pris en compte au moment de prévoir votre voyage- vous verrez des infos et recommandations concernant les risques d’inondation et de cyclone. Pas de panique : le système d’alerte est opérationnel. Si vous voulez des infos supplémentaires, vous pouvez consulter les sites officiels, comme, par exemple : http://www.bom.gov.au/

Vous pourrez, en plus, y consulter la météo locale.

Les numéros téléphoniques d’urgence sont le 000 (police) et, plus spécifiquement pour les inondations et les tempêtes, le 132 500. Si vous restez dans la région de Sydney, vous serez peut-être plus exposés aux risques de feux de forêt. Il faudra donc que vous soyez vigilants et respectueux des interdictions de faire du feu ou de circuler que vous rencontrerez sans doute.

A Sydney, le numéro de téléphone du commissariat central est le : (02) 93.39.02.77.

Pour l’argent, à ce jour, 1 € = 1,32384 dollar australien. J’avais du change à l’avance pour avoir un peu de cash et c’est quand même pas mal, ça permet de voir venir. Vous pouvez aussi payer en carte bancaire partout et retirer de l’argent sans problème. Pensez quand même à négocier avec votre banque pour minimiser les frais car il y en a à chaque retrait et paiement. A ce propos, assurez vous que votre plafond est assez conséquent pour ne pas vous retrouver bloqué là-bas si vous avez atteint le sommet de vos retraits pour la semaine dès le lundi, par exemple…

Pensez à votre adaptateur...

Petit détail pratique, il y a un décalage de 10 heures à Sydney. Ainsi, lorsqu’il est 12 heures à Paris, il est 22 heures là-bas.

En ce qui concerne l’électricité, les prises ne sont pas comme les nôtres, pensez à votre adaptateur…

Vous serez sans doute surpris par les transports si vous prenez un bus par exemple. Je l’ai pris à l’arrêt en bas de chez moi, sans savoir exactement où descendre. Le chauffeur, à qui j’en ai parlé, a été super gentil. Il m’a dit quand descendre et m’a expliqué le trajet du retour. Dans le bus, tout le monde paye et dit bonjour et, au moment de descendre, les gens remercient et saluent le chauffeur. Que c’est agréable !

Et si vous « oubliez » de payer ou de valider, le chauffeur ne part pas tant que ce n’est pas fait. Vous devrez en plus affronter les regards noirs des autres passagers…

Un petit air de Malibu à Bondy Beach

Bondi...Passons maintenant aux festivités : l’avantage d’être tout près de Bondi c’est que j’ai pu faire le plein de soleil! Cette plage est un lieu très en vue et peuplé d’australiens hyper balèzes et d’australiennes hyper… heu…enfin, bref, on se croirait dans Baywatch… Surtout si vous poussez du côté de Tamarama.

Après avoir traversé un petit espace parsemé de petites herbes, vous arrivez sur la célèbre plage que les vagues du Pacifique viennent lécher. C’est tout bonnement superbe. Pensez à vous protéger du soleil car il cogne vraiment fort. N’ayez pas de honte à vous tartiner de crème solaire car vous ne serez pas le seul : tout le monde se protège et obéit aux recommandations émises par le gouvernement. Il faut dire que les campagnes d’information sur les cancers de la peau sont récurrentes et que les surfeurs montrent aujourd’hui l’exemple, ouvrant la voie à des comportements responsables de la part des plus jeunes. Vous ne serez donc pas ridicules entièrement recouverts de crème bleue !Les vagues de Bondi

La plage est aussi célèbre pour ces sauveteurs et, effectivement, ils ont du boulot. Les vagues sont puissantes et en font un spot réputé pour les amateurs de glisse. Attention à ne pas vous faire prendre par les courants qui vous éloigneront de la plage et par les rouleaux qui vous maintiendront sous l’eau…

Quant au risque d’attaques de requin, il est minimisé par le filet qui est posé au large mais, surtout, pensez aux horaires : si vous ne voyez personne à l’eau, n’y allez pas, le risque de voir des requins se promener est trop important…  Une fois qu’ils ont mangé, vous ne risquez plus grand chose.

Un environnement aux ambiances variées

Ceux qui redoutent un peu les vagues pourront se faire plaisir dans la piscine des Bondi Icebergs. Si vous voulez marcher un peu et découvrir des endroits un peu plus « sauvages », allez vers Bronte et vous pourrez y voir les falaises rocheuses, vous baignez dans une piscine creusée dans les rochers, emprunter les sentiers, faire des grillades (si c’est autorisé) sur les pelouses avant la plage, etc…

Chacune de ces plages présente des ambiances différentes. Elles offrent en tout cas largement de quoi faire connaissance, y compris pour ceux qui ne sont pas surfeurs dans l’âme : tournois de volley, cafés chics et, en janvier, le festival de cinéma des courts-métrages de Bondi beach qui permet de voir des films le soir, à la lueur des étoiles.

En fait, Bondi est le lieu qui a inventé la Beach culture (pieds nus, tenues décontractées) et qui a hissé le surf au niveau de sport national, même si le surf est originaire de Hawaï. Il n’est arrivé en Australie qu’en 1915 et a gagné ses lettres de noblesse en 1954 lorsque la reine Elisabeth II a assisté à une compétition sur  Bondi Beach. Aujourd’hui, c’est le sport le plus populaire du pays et plusieurs champions sont australiens : Nat Young, Tom Carroll, Michael Peterson, Mark Occhilupo, Pam Burridge, Layne Beachley pour ne citer qu’eux.

Fêtes de fin d'année sous l'été austral

Noël à Sydney, 27 degrés...

J’ai aussi eu la chance de passer les fêtes de fin d’année là-bas et je peux vous dire que l’ambiance était au rendez-vous : Pères Noël (et Mère Noël) en maillots de bain, énorme discothèque sur le sable de Bondi pour le réveillon du 31 décembre, D-Jays réputés et grosse, grosse ambiance !!! La journée du lendemain n’a pas été de trop pour m’en remettre… Et si l’alcool a fait des ravages, je n’ai pas eu à craindre pour mon intégrité, c’est resté assez bon enfant. En plus, le service d’ordre est très présent et compétent : les gars savent désamorcer sans envenimer. Donc, vraiment, bonne fiesta!

Pour le reste, j’ai quand même profité de mon séjour pour faire autre chose que du surf et je suis allé, bien entendu, visiter Sydney. Il y a certainement pas mal de choses à voir et je me doute que j’ai pu passer à côté de certaines d’entre elles.

 

Sydney

Forcément, je suis allé dans la baie de Sydney pour voir « en vrai » tout ce que j’en connaissais à travers les images de la télé. J’ai même profité de l’occasion pour aller à Rose Bay où j’ai loué un kayak et passé l’après-midi à pagayer dans la baie intérieure… Tout simplement top…

Si vous voulez vous plonger dans les racines de la ville et du pays, allez jeter un oeil du côté du vieux quartier The Rocks où vous pourrez flâner et découvrir les marchés.

Jolie photo qui illustre la beauté du spectacle qui s'offre à vous depuis la baie

Avant que la nuit ne tombe, allez vous poster sur le Harbour bridge (surnommé également « the Hanger » par les australiens) et prenez en plein les yeux avec un coucher de soleil sur la baie et le célèbre opéra.

Enfin, allez vous faire plaisir sur la fameuse jetée de Woolloomooloo où vous pourrez trouver de quoi manger un bon produit de la mer grillé et bien frais, tout en dégustant un bon verre des vignobles Hunter Valley, à proximité de Sydney.

Je sais qu’il y a plusieurs musées réputés, dont celui de l’art contemporain, mais je ne suis pas allé les visiter.

Sachez qu’il est assez facile de se déplacer dans Sydney, notamment par le métro (Bondi est à 15 mn sur la ligne 1 depuis le coeur de Sydney).

3 mois merveilleux

Si Sydney est bien une ville cosmopolite, Bondi l’est aussi! Aussi, ces trois mois passés là-bas ont compté parmi les meilleurs de mon existence. Je pense aussi qu’il a été assez facile pour moi de m’intégrer dans la mesure où je suis venu y passer un moment de vacances. Je ne sais pas comment ça se passe pour ceux qui souhaitent s’y installer durablement et y travailler. En tout cas, l’Australie met tout en oeuvre pour que l’on s’y sente à l’aise : elle a créé le Visa Vacances Travail. Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous avez un an pour voyager et bosser en Australie! Pour ceux qui veulent des renseignements : http://www.france.embassy.gov.au/parifrancais/Visas_and_Migration.html

En tout cas, pour moi, Sydney mais surtout Bondi Beach resteront un souvenir extraordinaire. Je vous invite à oublier la grisaille de vos hivers en allant y faire un tour. Pensez-y pour la fin d’année !!

Article mis à jour le 12/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
aroundtheworld

aroundtheworld
Inscrit le 21/02/13
3 articles
7 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
nza2k nza2k

Jolie expérience, mais encore faut-il pouvoir prendre 3 mois de vacances :)

Le 09/02/2015

Signaler un abus
Ana Ana

Le visa vacances travail, c'est sans doute la bonne solution

Le 09/02/2015

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

La côte est australienneLa côte est australienne
Par Maximeavygeo
Le 09/05/2016

La Tasmanie du nord au sudLa Tasmanie du nord au sud
Par Maximeavygeo
Le 07/05/2016

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Australie
A/ Sydney
B/ Bondi
C/ Rose Bay

Points d’intérêts visités
1/ Sydney Harbour Bridge
2/ Bondi Beach
3/ Plage de Tamarama
4/ Bronte Beach
5/ Quai de Woolloomooloo

Close
Close
Close