2
Recommander

Danzón sous le porche du Palacio Municipal J’arrive d’abord à Córdoba, en bus depuis la côte par la route qui monte en pente douce dans les montagnes. Je ne suis pas encore dépaysée par rapport à la douceur de vivre du Port de Veracruz, ici on danse encore le danzón sous le porche du Palacio Municipal quand il pleut.

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Parque 21 de mayo La place centrale de Córdoba est assez commune à bien des centre-villes du Mexique : un petit parc avec un joli kiosque au milieu. On remarquera cependant les hauts palmiers comme élément distinctif. On note aussi que la pelouse est bien verte : il pleut souvent ici !

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
3
Recommander

Le parapluie de la Calle 1 Insolite : on ne s’attend pas à découvrir au Mexique ces parapluies forgés au coin de la rue, pour y prendre une photo souvenir ! Eh oui, le pays est tellement grand qu’on retrouve finalement un peu tous les climats, et pas seulement des déserts de cactus ! Ici, la chaîne de montagnes fait barrière aux nuages venus du Golfe, qui n’ont d’autre choix que de tomber…

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
3
Recommander

La Cathédrale de Córdoba La nuit tombe sur la cathédrale de Córdoba, toute de bleu et jaune vêtue, l’une des plus remarquables de l’Etat de Veracruz. C’est la Cathédrale de l’Immaculée Conception, qui date de 1688 (comme Orizaba, Córdoba fut fondée par les Conquistadores mais beaucoup plus tôt, en 1618).

Ville : Córdoba
Lieu : Cathédrale de Cordoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Les projections lumineuses sur le Palais Municipal A la nuit tombée, des projections lumineuses ont lieu sur la façade du Palais Municipal, qui retracent l’histoire et la culture de la ville. C’est ici, à Córdoba, que le futur premier empereur post-colonial du Mexique Agustín de Iturbide, signe le traité d’Indépendance du Mexique le 24 août 1821. Mais la Fête de l’Indépendance est aujourd’hui commémorée le 15 septembre de chaque année, jour où Miguel Hidalgo sonna la cloche pour déclarer le début de la Guerre d’Indépendance en 1810.

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
2
Recommander

Le Musée du Café Sous les porches qui entourent la place principale, ne manquez pas ce superbe musée dédié au café et son histoire dans la région. Plusieurs salles expliquent le processus de production du café et une petite cour intérieure abrite des plants de café de différentes espèces. On termine la visite par une dégustation de café préparé suivant différentes méthodes, de l’expresso à la presse française.

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Les maisons du Río Toribio Lorsqu’on s’éloigne du centre-ville, on découvre les maisons plus pauvres des faubourgs, néanmoins toutes colorées. C’est le quartier bâti sur les rives du Río Toribio, qui rejoint ensuite le fleuve Jamapa qui lui se jette dans le Golfe au niveau de Boca del Río.

Ville : Córdoba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Le cimetière d’Orizaba Il faut à peine 1h de bus pour rejoindre Orizaba de Córdoba. On arrive dans le ville du côté du cimetière, avec l’église Sainte Gertrude et ses morts qui reposent paisiblement au milieu des montagnes.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
2
Recommander

Cathédrale d’Orizaba On rejoint le centre-ville et le Parque Catillo bordé par la cathédrale Saint Michel Archange du XVIIème siècle. En arrière-plan les montagnes et les nuages d’humidité qui tombent le soir sur la ville.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
2
Recommander

Palacio de Hierro A côté, l’édifice le plus connu de la ville : le Palais de Fer. Mais pourquoi ce palais destiné à l’Exposition Universelle de 1889 est-il arrivé ici ? Eh bien parce que le maire d’Orizaba de l’époque avait décidé de l’acheter pour en faire son hôtel de ville ! Aujourd’hui ce n’est plus le Palais Municipal, mais un centre culturel qui regroupe plusieurs petits musées, dont celui de la bière et celui du football. En effet, c’est à Orizaba que s’est créée la première équipe de football mexicain, par les ouvriers des usines industrielles.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Paseo del Río Orizaba Après le centre-ville, on peut partir se promener en descendant la rivière Orizaba, qui rejoint le río Blanco qui lui se jette dans la Lagune d’Alvarado sur la côte, plus au Sud. Les berges de la rivière Orizaba sont peintes avec des fresques qui témoignent de la culture de toute la région. Il y a aussi une sorte de zoo, des cages le long de la rivière qui enferment des animaux exotiques. Malheureusement lorsque la rivière entre en crues, certains animaux emprisonnés se sont déjà noyés… En espérant que ces tristes événements ne se reproduisent plus et que les animaux soient déplacés.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Fresque veracruzana La mer est bien loin, mais la culture de la danse et du son jarocho est bien là ! Une magnifique fresque sur les bords du Río Orizaba, avec une danseuse en costume traditionnel et un groupe de musiciens à la harpe et aux jaranas (petites guitares). Dans le ciel couchant un pélican et son bec gorgé de poissons frétillants.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Le téléphérique d’Orizaba Particularité d’Orizaba : la ville possède un téléphérique qui permet de monter au Cerro del Borrego. Il date de 2014 et fait la fierté de la ville. Mais on peut aussi gravir la colline de 320 m par un petit chemin sympathique en escaliers, depuis le parc Cri-Cri (chanteur compositeur de chansons pour enfants natif d’Orizaba).

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Le fort français sur le Cerro del Borrego En haut de la « Colline du Mouton », un ancien fort français qui témoigne encore de la terrible bataille entre les troupes de Napoléon III partis reconquérir le Mexique et les troupes républicaines mexicaines dirigées par Ortega. Les Français s’étaient réfugiés là suite à leur défaite du 5 mai 1862 à Puebla, date encore célébrée par les Mexicains aujourd’hui.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
2
Recommander

Vue sur le Palais Municipal Depuis le Cerro del Borrego, on a un magnifique panorama 360° sur la ville et les montagnes, en particulier le Pic d’Orizaba. Ici, un point de vue sur le Palais Municipal et le Parque Alameda.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
3
Recommander

Brasserie Cuauhtémoc-Moctezuma En redescendant du Cerro del Borrego, on peut apercevoir les usines de la principale brasserie mexicaine Cuauhtémoc-Moctezuma, qui appartient aujourd’hui au groupe Heineken. C’est de là que sortent les fameuses caguamas, ces grosses bouteilles de bière de 1,2L qu’on partage sur la plage. Indio, Dos Equis et Bohemia sont les 3 marques que je recommanderais, non seulement pour leur saveur mais aussi pour leurs superbes étiquettes aux guerriers aztèques.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Zongolica Mon périple dans la région se termine dans les montagnes de Zongolica, ville perdue à une quarantaine de kilomètres au Sud d’Orizaba, à la frontière avec l’Etat de Puebla. C’est ici qu’on trouve aujourd’hui les productions des meilleurs cafés de la région.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire
4
Recommander

Cascade de Atlahuitzia Engloutie dans les montagnes bleues de Zongolica, la splendide cascade de 120 m de haut de Atlahuitzia (« l’eau qui tombe » en Nahuatl, la langue des Aztèques), sur la commune de Mixtla de Altamirano et le Río Moyotempa. Bien loin des sentiers touristiques, alors qu’on serait pourtant sur un beau sentier de randonnée.

Ville : Orizaba
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire

Orizaba et ses environs

Album publié le 21/11/2020

Lancer le diaporama (18 photos)
Aperçu de l'album

2Danzón sous le porche du Palacio MunicipalDanzón sous le porche du Palacio MunicipalJ’arrive d’abord à Córdoba, en bus depuis la côte par la route qui monte en pente douce dans les montagnes. Je ne suis pas encore dépaysée par rapport à la douceur de vivre du Port de Veracruz, ici on danse encore le danzón sous le porche du Palacio Municipal quand il pleut.
Ville : Córdoba

4Parque 21 de mayoParque 21 de mayoLa place centrale de Córdoba est assez commune à bien des centre-villes du Mexique : un petit parc avec un joli kiosque au milieu. On remarquera cependant les hauts palmiers comme élément distinctif. On note aussi que la pelouse est bien verte : il pleut souvent ici !
Ville : Córdoba

3Le parapluie de la Calle 1Le parapluie de la Calle 1Insolite : on ne s’attend pas à découvrir au Mexique ces parapluies forgés au coin de la rue, pour y prendre une photo souvenir ! Eh oui, le pays est tellement grand qu’on retrouve finalement un peu tous les climats, et pas seulement des déserts de cactus ! Ici, la chaîne de montagnes fait barrière aux nuages venus du Golfe, qui n’ont d’autre choix que de tomber…
Ville : Córdoba

3La Cathédrale de CórdobaLa Cathédrale de CórdobaLa nuit tombe sur la cathédrale de Córdoba, toute de bleu et jaune vêtue, l’une des plus remarquables de l’Etat de Veracruz. C’est la Cathédrale de l’Immaculée Conception, qui date de 1688 (comme Orizaba, Córdoba fut fondée par les Conquistadores mais beaucoup plus tôt, en 1618).
Ville : Córdoba
Lieu : Cathédrale de Cordoba

4Les projections lumineuses sur le Palais MunicipalLes projections lumineuses sur le Palais MunicipalA la nuit tombée, des projections lumineuses ont lieu sur la façade du Palais Municipal, qui retracent l’histoire et la culture de la ville. C’est ici, à Córdoba, que le futur premier empereur post-colonial du Mexique Agustín de Iturbide, signe le traité d’Indépendance du Mexique le 24 août 1821. Mais la Fête de l’Indépendance est aujourd’hui commémorée le 15 septembre de chaque année, jour où Miguel Hidalgo sonna la cloche pour déclarer le début de la Guerre d’Indépendance en 1810.
Ville : Córdoba

2Le Musée du CaféLe Musée du CaféSous les porches qui entourent la place principale, ne manquez pas ce superbe musée dédié au café et son histoire dans la région. Plusieurs salles expliquent le processus de production du café et une petite cour intérieure abrite des plants de café de différentes espèces. On termine la visite par une dégustation de café préparé suivant différentes méthodes, de l’expresso à la presse française.
Ville : Córdoba

4Les maisons du Río ToribioLes maisons du Río ToribioLorsqu’on s’éloigne du centre-ville, on découvre les maisons plus pauvres des faubourgs, néanmoins toutes colorées. C’est le quartier bâti sur les rives du Río Toribio, qui rejoint ensuite le fleuve Jamapa qui lui se jette dans le Golfe au niveau de Boca del Río.
Ville : Córdoba

4Le cimetière d’OrizabaLe cimetière d’OrizabaIl faut à peine 1h de bus pour rejoindre Orizaba de Córdoba. On arrive dans le ville du côté du cimetière, avec l’église Sainte Gertrude et ses morts qui reposent paisiblement au milieu des montagnes.
Ville : Orizaba

2Cathédrale d’OrizabaCathédrale d’OrizabaOn rejoint le centre-ville et le Parque Catillo bordé par la cathédrale Saint Michel Archange du XVIIème siècle. En arrière-plan les montagnes et les nuages d’humidité qui tombent le soir sur la ville.
Ville : Orizaba

2Palacio de HierroPalacio de HierroA côté, l’édifice le plus connu de la ville : le Palais de Fer. Mais pourquoi ce palais destiné à l’Exposition Universelle de 1889 est-il arrivé ici ? Eh bien parce que le maire d’Orizaba de l’époque avait décidé de l’acheter pour en faire son hôtel de ville ! Aujourd’hui ce n’est plus le Palais Municipal, mais un centre culturel qui regroupe plusieurs petits musées, dont celui de la bière et celui du football. En effet, c’est à Orizaba que s’est créée la première équipe de football mexicain, par les ouvriers des usines industrielles.
Ville : Orizaba

4Paseo del Río OrizabaPaseo del Río OrizabaAprès le centre-ville, on peut partir se promener en descendant la rivière Orizaba, qui rejoint le río Blanco qui lui se jette dans la Lagune d’Alvarado sur la côte, plus au Sud. Les berges de la rivière Orizaba sont peintes avec des fresques qui témoignent de la culture de toute la région. Il y a aussi une sorte de zoo, des cages le long de la rivière qui enferment des animaux exotiques. Malheureusement lorsque la rivière entre en crues, certains animaux emprisonnés se sont déjà noyés… En espérant que ces tristes événements ne se reproduisent plus et que les animaux soient déplacés.
Ville : Orizaba

4Fresque veracruzanaFresque veracruzanaLa mer est bien loin, mais la culture de la danse et du son jarocho est bien là ! Une magnifique fresque sur les bords du Río Orizaba, avec une danseuse en costume traditionnel et un groupe de musiciens à la harpe et aux jaranas (petites guitares). Dans le ciel couchant un pélican et son bec gorgé de poissons frétillants.
Ville : Orizaba

4Le téléphérique d’OrizabaLe téléphérique d’OrizabaParticularité d’Orizaba : la ville possède un téléphérique qui permet de monter au Cerro del Borrego. Il date de 2014 et fait la fierté de la ville. Mais on peut aussi gravir la colline de 320 m par un petit chemin sympathique en escaliers, depuis le parc Cri-Cri (chanteur compositeur de chansons pour enfants natif d’Orizaba).
Ville : Orizaba

4Le fort français sur le Cerro del BorregoLe fort français sur le Cerro del BorregoEn haut de la « Colline du Mouton », un ancien fort français qui témoigne encore de la terrible bataille entre les troupes de Napoléon III partis reconquérir le Mexique et les troupes républicaines mexicaines dirigées par Ortega. Les Français s’étaient réfugiés là suite à leur défaite du 5 mai 1862 à Puebla, date encore célébrée par les Mexicains aujourd’hui.
Ville : Orizaba

2Vue sur le Palais MunicipalVue sur le Palais MunicipalDepuis le Cerro del Borrego, on a un magnifique panorama 360° sur la ville et les montagnes, en particulier le Pic d’Orizaba. Ici, un point de vue sur le Palais Municipal et le Parque Alameda.
Ville : Orizaba

3Brasserie Cuauhtémoc-MoctezumaBrasserie Cuauhtémoc-MoctezumaEn redescendant du Cerro del Borrego, on peut apercevoir les usines de la principale brasserie mexicaine Cuauhtémoc-Moctezuma, qui appartient aujourd’hui au groupe Heineken. C’est de là que sortent les fameuses caguamas, ces grosses bouteilles de bière de 1,2L qu’on partage sur la plage. Indio, Dos Equis et Bohemia sont les 3 marques que je recommanderais, non seulement pour leur saveur mais aussi pour leurs superbes étiquettes aux guerriers aztèques.
Ville : Orizaba

4ZongolicaZongolicaMon périple dans la région se termine dans les montagnes de Zongolica, ville perdue à une quarantaine de kilomètres au Sud d’Orizaba, à la frontière avec l’Etat de Puebla. C’est ici qu’on trouve aujourd’hui les productions des meilleurs cafés de la région.
Ville : Orizaba

4Cascade de AtlahuitziaCascade de AtlahuitziaEngloutie dans les montagnes bleues de Zongolica, la splendide cascade de 120 m de haut de Atlahuitzia (« l’eau qui tombe » en Nahuatl, la langue des Aztèques), sur la commune de Mixtla de Altamirano et le Río Moyotempa. Bien loin des sentiers touristiques, alors qu’on serait pourtant sur un beau sentier de randonnée.
Ville : Orizaba


S'informer sur les lieux tagués dans cet album
Les destinationsLes lieux d'intérêts


Tous droits réservés à l'auteur
ophelie

ophelie
Inscrite le 25/10/16
23 albums photos
11 articles
147 avis
Profil
Message privé





Commentaires

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire


  • Partagez cette page :


Autres albums suggérés

Une journée a TeotihuacanUne journée a Teotihuacan
Par Marion fontaine
Le 25/10/2016

Puebla - Juillet 2016Puebla - Juillet 2016
Par Celine p
Le 09/01/2017

Les pyramides de PalenqueLes pyramides de Palenque
Par Bill
Le 14/02/2018

Uruapan, capitale mondiale de l'avocatUruapan, capitale mondiale de l'avocat
Par Ophelie
Le 17/05/2018

Randonnée en Sierra Norte de OaxacaRandonnée en Sierra Norte de Oaxaca
Par Ophelie
Le 31/05/2018

Suggestions d'articles

Contenus proposés par Google


Close
Close
Close