Week-end à Saint-Malo puis au Mont-saint-Michel

Séjour à Saint-Malo

J’ai envie de vous faire partager l’un de mes week-end en France : je me suis promené en Bretagne et en Basse-Normandie pour aller visiter la ville de Saint-Malo et le Mont-saint-Michel.

Saint-Malo et es fameux remparts

Tout d’abord, j’ai commencé par louer une chambre d’hôtel dans la « Cité corsaire » (c'est à dire Saint-Malo pour ceux qui ne connaissaient pas son surnom). L'hébergement y est moins cher et on a plus de choix qu'au mont Saint-Michel. Cela faisait bien longtemps que je n’y avais pas mis les pieds mais elle n’avait pas changé. Il faut dire que je parle de la vieille ville fortifiée en intra-muros. Car l’expansion de la nouvelle ville, elle, ne s’état pas arrêtée de puis mon passage précédent qui date d’il y a une dizaine d’années.

Derrière ses remparts, Saint-Malo est une ville dans laquelle il fait bon vivre. Que l’on soit cinglé par les embruns, le visage fouetté par la bruine rabattue par le vent ou sous le soleil de l’été dans la chaleur étouffante des sous-pentes, Saint-Malo m’a toujours laissé un souvenir de caractère bien trempé.

Fort National, à marrée haute

Pour ceux qui en auraient donc l’occasion, je vous invite à fureter dans la ville. Pour commencer, bien entendu, vous pourrez faire le tour des remparts. De ceux-ci, vous aurez une vue sur la mer et peut-être une pensée émue pour les soldats qui se trouvaient dans le Fort National, ex fort royal, isolé au milieu des eaux (à marée haute) et exposés en première ligne. C’est également ce que l’on ressent en visitant le Petit-Bé, un autre des forts du dispositif. Cette fortification a été érigée selon les plans de Vauban en 1689, en même temps que les remparts de la ville et tout le système défensif allant jusqu’au fort La Latte.

Fort du Grand-Bé

Mon hôtel se trouvait sur une petite place, tout près de la porte d’entrée de la ville. Sur cette place se trouvait une statue de Chateaubriand. rien de plus normal : l’écrivain, né à Saint-Malo en 1768, venait jouer aux pieds des remparts de la ville, comme il le mentionne dans un passage de ses « Mémoires d’outre-tombe ».

La ville de Surcouf

Mais la fière cité corsaire est surtout associée au nom du célèbre Surcouf. Petite parenthèse sémantique : les corsaires ne sont pas des pirates mais des navigateurs missionnés par leur pays pour s'attaquer aux navires ennemis, et notamment les navires marchands en temps de guerre. Surcouf est associé à plusieurs exploits dont le duel avec 12 officiers prussiens (duquel il sortira vainqueur), la prise du Kent et pas mal de réparties qui sont restées dans l’histoire. Ne dit-on pas que, pour répondre à des officiers anglais qui l’avaient capturé et qui le raillaient en disant que les Français se battaient pour l’argent tandis que les Anglais combattaient pour l’honneur, il aurait répondu : « sachez messieurs, que l’on se bat toujours pour ce que l’on n’a pas ! ».

Autour de Saint-Malo

Se promener dans la ville est toujours aussi agréable mais il ne faut pas hésiter à sortir de la ville, ou du moins des remparts. Je vois recommane par exemple de faire un petit tour du côté de la Latte où la côte est plus sauvage, avec de belles plages. Il y a également le Fort de la Latte qui mérite le détour. Il faut compter une heure de voiture depuis Saint-Malo, en roulant vers l'ouest.

Lors de mon séjour précédent à Saint-Malo, j'avais pris la direction opposée, une trentaine de minutes en voiture vers l'est, pour aller voir la Pointe du Grouin. Je me souviens de très jolies vues panoramiques sur l'île des Landes et la baie du Mont-Michel. 

Je suis allé visiter le grand aquarium, dans la périphérie sud de la ville, facilement accessible en voiture depuis le centre. Il vaut le coup d’oeil ! Vous pourrez y observer des espèces sous-marines venant de toutes les latitudes. Il y a des bassins où vous serez autorisés à toucher des poissons (j'ai caressé une roussette, un petit requin que l'on trouve sur les côtes françaises), et si vous avez le temps, vous pourrez même plonger à bord d'un sous-marin, le nautibus, pour explorer les eaux différemment.

Les deux jours passés à Saint-Malo passèrent très rapidement, mais, tout comme la devise de la ville « Semper fidelis » (toujours fidèle), je me suis promis d’y revenir. J’ai ensuite continué mon périple pour prendre la direction du Mont-saint-Michel que je voulais revoir après plus de dix ans d’absence.

Excursion au Mont Saint-Michel

Et bien, là-encore, si ce n’est le fait de ne plus voir le parking à ses pieds, le rocher en lui-même n’a pas changé : surmonté par la statue de Saint-Michel terrassant le dragon, l'abbaye domine la baie.

Mont Saint-Michel

Après avoir garé notre véhicule dans un énorme parking, qui a le mérite d'être bien organisé avec des personnes qui vous placent, vous attendez votre tour pour monter à bord d'une navette gratuite qui vous dépose à l'entrée du village, après la passerelle. Vous pouvez également faire ce chemin à pied (je dirai une bonne cinquantaine de minutes de marche). Les plus courageux prendront des chemins de traverse directement à travers la baie, mais je ne suis pas sûr que ce soit un gain de temps, et la vase doit être bien salissante. J'ai vu aussi des groupes payer pour monter à bord de calèches. Pourquoi pas.

Que manger

Lorsque l’on pénètre dans l'enceinte par la porte principale, au milieu des remparts, on retourne au Moyen-Âge : les ruelles qui montent vers le sommet sont délimitées par des échoppes aux enseignes médiévales. Et, bien sûr, il est un endroit que l’on ne peut pas rater : la fameuse auberge de la Mère Poulard et ses célèbres omelettes. A ce propos, sans vouloir faire mon rabat-joie, je dois dire que j’ai trouvé très chère la prestation et, en plus, le service n’était pas le plus aimable que j’ai eu l’occasion de voir. Maintenant, je veux bien admettre que la saison touchait à sa fin et que les serveurs pouvaient être harassés mais bon, quand même… Quoi qu'il en soit, s'il y a plat local à goûter, ce ne sont pas les omelettes de la Mère Poulard, mais l'agneau des prés salés. La viande de ces jeunes moutons qui ont grandi dans les pâturages de la baie du Mont Saint-Michel a un goût spécial qui mérite de tester !

Moutons des prés salés

Que voir

Côté culture et histoire, il est possible de visiter des musées consacrés à la « perle de l’Occident » comme a été nommé le Mont Saint-Michel. On peut citer notamment le musée historique, le musée maritime, la maison du Chevalier du Guesclin, l'Archésoscope. J'avoue n'avoir visité aucun de ceux là. Je suis donc incapable de vous en conseiller un. Sur le papier, avec plus de temps, j'aurais sans doute tenté de voir le musée maritime qui explique comment l'activité humaine menace la topographie du lieu en ensablant la baie, et comment les autorités loccales y remédient. 

Il est également possible de faire une visite de l’Abbaye. Cette dernière est limitée car une communauté d’ecclésiastiques y vit encore. Si comme moi, vous ne faites qu'une excursion d'un journée avec des contraintes horaires, vous devrez sans doute faire des choix, d'autant qu'à cause du monde, la circulation dans les ruelles est lente, et il y a des files d'attente pour entrer dans les endroits les plus prisés, notamment l'abbaye. Notre choix s'est porté sur cette dernière et nous n'avons pas regrété. Vous serez vraiment impressionné par les dimensions de celle-ci, surtout en ayant à l'esprtit la complexité que ce devait être de construire au sommet de piton rocheux. Fortifiée, elle fait davantage penser à une forteresse qu'à un lieu de culte. Et pourtant, comme je le disais précédemment, il y a encore une communauté religieuse qui vit sur place. Autre intérêt de l'abbaye : c'est de là que vous aurez les vues les plus impressionnantes sur la Baie et les environs.

La Baie, vue depuis l'abbaye

Enfin, la baie en elle-même se visite, mais accompagné par un guide. En effet, vous pourrez y apprendre plein de choses sur la faune et la flore de cet endroit classé, tout comme le mont, au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ne vous y aventurez pas seul, la marée pourrait vous jouer des tours :)

Article mis à jour le 01/06/2020 - Signaler un abus

Tous droits réservés
voyager1

voyager1
Inscrit le 21/02/13
1 article
15 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


Autres articles suggérés

Visite de Saint Malo, la cité corsaireVisite de Saint Malo, la cité corsaire
Par Fabienne
Le 15/08/2016

Visiter Lille aux 1 000 merveilles !Visiter Lille aux 1 000 merveilles !
Par Alex mob
Le 11/08/2016

La Cinéscénie du Puy du FouLa Cinéscénie du Puy du Fou
Par Foggy
Le 31/03/2020

Suggestions d'albums photos

Bretagne et NormandieBretagne et Normandie
Par Sebastien poncelet
Le 05/10/2015

Les immanquables françaisLes immanquables français
Par Curateur
Le 04/07/2020

Contenus proposés par Google


Faire des dons gratuits

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
France
A/ Saint-Malo
B/ Le Mont-Saint-Michel

Points d’intérêts visités
1/ Grand aquarium
2/ Petit Bé
3/ Fort National
4/ Abbaye du Mont-Saint-Michel

Close
Close
Close