Les quartiers à visiter à Buenos Aires

Buenos Aires est la deuxième plus grande ville du continent sud-américain. La ville en elle-même compte 3 millions de porteños, mais son agglomération regroupe plus de 14 millions d’habitants, soit un tiers de la population totale Argentine.

Mégalopole à la taille pour le moins impressionnante, ce qui frappe en premier le visiteur, ce sont les atmosphères très différentes des divers quartiers. Ainsi, en passant d’un « barrio » à l’autre, on a l’impression de passer d’une ville à une autre, voir même parfois d’un pays à un autre. Le quartier de Retiro est un excellent exemple de ces contrastes, puisqu’à quelques mètres d’écart, les gratte-ciels côtoient les bidonvilles de Villa 31. Une ville sans doute aussi paradoxale que le sont ses habitants : les porteños. On dit de ces derniers que ce sont des Italiens, qui parlent espagnol, qui se prennent pour des Anglais et qui rêvent d’être Français ! En effet, si une grande part de la population de la ville est issue de l’immigration italienne, la rumeur veut qu’ils soient aussi fiers que les Anglais et qu’ils rêvent de l’élégance française, comme le prouve l’architecture de la ville.

Ce n’est pas sans raison qu’on appelle souvent Buenos Aires la Paris de l’Amérique du Sud, l’architecture étant très fortement inspirée de la capitale française. La ville est aussi connue sous le nom de « cuidad de la furia », la ville de la fureur, un nom qui fait référence à l’agitation permanente de cette capitale.

Voici notre sélection des quartiers à visiter lors d'un séjour dans la capitale argentine :

Petite balade dans l’hyper centre de Buenos Aires

Suggestion d'itinéraire

San Telmo 

Notre balade commence dans le charmant quartier de San Telmo. Il s'agit de l'un des rares quartiers historiques a avoir conservé son patrimoine malgré la modernisation entreprise à la fin du XIXè siècle, inspirée d'ailleurs des villes européennes et de Paris notamment. Ce quartier aux allures bohèmes possède de nombreux commerces de charme, restaurants, magasins ou bars. En quelques mots, un quartier où on aime se perdre. Je vous conseille notamment d’aller faire un tour dans les halles de San Telmo, où vous pourrez déguster de délicieux empanadas (une sorte de chaussons fourré à la viande ou aux légumes) cuits devant vos yeux, au feu de bois.

Halles de San Telmo

La Plaza Dorrego vaut aussi le détour : cette petite place ombragée est le perpétuel théâtre de démonstrations de tango au grand air. N’hésitez pas à vous arrêter dans un des nombreux glaciers du quartier, les Argentins en raffolent et cette dernière n’a rien à envier de la glace italienne. Si vous êtes présents à Buenos Aires le dimanche, vous pourrez assister au marché artisanal qui se trouve dans les rues principales du quartier.

Micro-centro 

Continuons ensuite notre chemin jusqu’à la Casa Rosada - le palais présidentiel - et l’iconique place de Mayo, connue notamment pour ces femmes qui ont manifesté et qui manifestent encore aujourd’hui, pour retrouver leurs enfants dont elles avaient été séparées lors de la dictature. Pour rappel, le pays a connu la dictature militaire de 1976 à 1983. C’est aussi sur cette place que se sont déroulés de nombreux événements qui ont marqués l’histoire argentine. En effet, du haut du balcon de la Casa Rosada, qu’on peut apercevoir sur la photo ci-dessous, de nombreux discours ont été donnés au peuple argentin. Evita Péron avait notamment donné un de ses plus célèbres discours depuis ce balcon, en 1951, lorsqu’elle a annoncé renoncer à sa vie politique malgré les vives sollicitations du peuple argentin. C’est de ce même balcon que s’est enfui en 2001 le président De La Rua, à bord d’un hélicoptère !

Balcon de la Casa Rosada

De la Casa Rosada, je vous recommande de remonter l’Avenida de Mayo jusqu’au Congrès argentin. Cette avenue est sans aucun doute la plus symbolique de la ville, puisqu’elle relie les deux principaux lieux de pouvoir du pays. En la parcourant, vous passerez devant le café Tortoni, un des plus anciens de la ville, connu pour avoir été le lieu de rencontre de célèbres danseurs de tango ainsi que de la bourgeoisie argentine. Vous croiserez l’impressionnante avenue 9 de Julio, construite pour être la plus large du monde, où trône l’Obélisque, un des symboles de Buenos Aires. Vous passerez par la suite devant l’étonnant Palacio Barolo, qui offre du haut de son phare, une superbe vue sur la ville.

Une fois arrivé au Congrès, si vous souhaitez prolonger votre balade, n’hésitez pas à remonter l’avenue Callao puis à emprunter l’avenue Corrientes. Vous tomberez alors nez à nez avec l’Obelisco et un impressionnant croisement d’avenues qui fait penser à un Time Square à l’échelle de l’Amérique Latine. Vous pourrez ensuite emprunter la calle Florida, probablement la seule rue piétonne de la ville. Ses très nombreux commerces vous permettront de trouver votre bonheur, peu importe ce que vous cherchez à acheter !

Congrès argentin

Puerto Madero

Le quartier de Puerto Madero vaut également le détour. Coincé entre les quartiers bien plus anciens de San Telmo et Microcentro, il contraste par sa modernité. Cet endroit constitue une véritable vitrine de l’Argentine capitaliste qui réussit. Il rassemble toutes les grandes banques, les sièges des plus grosses entreprises ainsi que les appartements les plus chers de la ville. Se promener le long des berges de l’ancien port est très agréable.

Vous pourrez aussi aller faire un tour à la Reserva Ecologica. Cette dernière se trouve entre Puerto Madero et le Rio de la Plata et représente une véritable oasis de nature au sein de l’immensité de Buenos Aires. Vous y observerez de nombreux oiseaux ainsi que des iguanes se dorant au soleil. Cette réserve écologique est l’un des seuls endroits de la ville où il est possible de se promener le long du Rio de la Plata et donc de se sentir en bord de mer. Au vu de sa taille, le meilleur moyen pour parcourir ce parc est sans aucun doute le vélo.

A voir en dehors du centre

Recoleta

Le quartier de Recoleta, plus résidentiel, reste particulièrement agréable. Très huppé, il est connu pour ses très nombreux Palacios, anciennes maisons bourgeoises, qui sont aujourd’hui des hôtels de luxe, des ambassades ou encore des sièges d’entreprises… La principale attraction touristique de ce quartier reste cependant son cimetière, qui serait l’équivalent du Père Lachaise de Paris et qui abrite les tombes des grands personnages argentins, dont notamment celle de la fameuse Evita Péron, actrice devenue femme politique au milieu du XXè siècle. Si vous vous rendez au cimetière, ne manquez pas la charmante église de style colonial et le centre culturel coloré situés à côté de ce dernier.

Recoleta et ses palacios

Palermo

Comment parler de Buenos Aires sans citer Palermo ? Ce quartier, un des plus colorés de la ville, est connu pour son street art. C’est aussi, pour les porteños, l’endroit où sortir le soir, où trouver de nombreux bars et restaurants. Offrant un environnement très agréable à vivre, c’est aussi un des quartiers les plus chics de Buenos Aires. De ce fait, les prix y sont plutôt chers. Palermo est aussi connu pour ses grands espaces verts. D’immenses parcs se trouvent à proximité de l’arrêt de métro Plaza Italia. Parmi eux, vous pourrez visiter un jardin japonais, un jardin botanique et une fameuse roseraie, particulièrement belle au printemps. Attention, situé dans l'hémisphère sud, l'Argentine passe au printemps en septembre, quand l'hémisphère nord passe à l'automne.

La Boca

Enfin, je dois avouer avoir été assez déçue par le quartier de la Boca, réputé pour ses maisons de couleurs vives. Les quelques rues où ces dernières existent encore sont devenues extrêmement touristiques et ont perdu toute leur authenticité. De plus, il faut savoir que le niveau de vie dans cette zone est plutôt faible et il y règne une certaine insécurité, Ainsi, il est conseillé de se rendre sur place en taxi et d’éviter de fréquenter les rues la nuit. Ce quartier reste cependant intéressant à visiter, puisqu’il donne un bon aperçu de la vie des habitants de l’époque. Je pense qu’une visite guidée est tout particulièrement intéressante pour la Boca.

La Boca et ses maisons colorées

En conclusion

Que ce soit pour voir ses parties les plus anciennes, les plus modernes, les plus urbanisées, les plus naturelles, plutôt guindées ou au contraire populaires, Buenos Aires vous propose de vivre des expériences très différentes. Il faut bien compter une semaine au minimum pour commencer à faire connaissance avec cette destination. Vous souhaitez visiter Buenos Aires ? Venez découvrir tous nos circuits en Argentine en groupe ou en individuel.

Article mis à jour le 16/05/2019 - Signaler un abus

Tous droits réservés
Papayatours

Papayatours
Inscrit le 15/04/19
2 articles
10 avis
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Les immanquables argentinsLes immanquables argentins
Par Curateur
Le 13/03/2019

Patagonie, de Mendoza à UshuaïaPatagonie, de Mendoza à Ushuaïa
Par Manon h
Le 14/06/2018

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Isola dei PescatoriIsola dei Pescatori
Par Leslie
Le 08/08/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Argentine
A/ Buenos Aires

Points d’intérêts visités
1/ Place du mai
2/ Casa Rosada
3/ Congrès National argentin
4/ Teatro Colon
5/ Obélisque

Close
Close
Close