Visiter la Croatie en van, deux semaines inoubliables !

Quelle meilleure destination que celle de la Croatie pour partir à l’aventure sur les routes des Balkans ? En effet, le pays offre un panorama extrêmement diversifié de sites et de paysages. Entre terre et mer, plages et montagnes, les choix de visite sont si nombreux qu’il est parfois difficile de savoir où donner de la tête !

Itinéraire du road-trip

 

Impossible de parcourir toute la Croatie en seulement quinze jours, sous peine de se presser et de perdre l’authenticité du voyage. Il a fallu faire des choix. Nous avons donc réalisé un itinéraire qui, de Zagreb à Dubrovnik, part de l’arrière-pays croate et ses influences d’Europe de l’Est, pour aller longer la côte Adriatique, en passant par le célèbre Parc National de Plitvice et celui de Paklenica.

 

Lors de votre road-trip en Croatie, attention aux réglementations concernant les véhicules de loisir ! En Croatie, le camping sauvage est interdit, notamment le long du littoral, et les contrôles sont fréquents. Assurez-vous de bien choisir l’endroit où vous souhaitez vous arrêter pour passer la nuit. En haute saison, le pays est envahi par les touristes, ce qui réduit d’autant plus les possibilités de stationnement. C’est pourquoi nous vous conseillons de partir à la découverte de la Croatie hors-saison, pendant les mois d’avril-mai-juin ou, comme nous, de septembre-octobre.

Étape 1, deux jours : Zagreb aux multiples influences

Quand on visite un pays, il est toujours intéressant de s’arrêter quelques jours dans la capitale, ne serait-ce que pour humer l’atmosphère locale. C’est ce que nous avons fait avec deux jours de découverte de Zagreb. Perché sur ses collines, le cœur de la ville offre une ambiance de petit village animé, qui rappelle les images d’archive du vieux Montmartre en son temps. La balade de Strossmayer est très agréable à faire : à cheval sur les vieux remparts, elle offre de jolis points de vue sur la ville. Le chemin est bordé de cafés éphémères et, à l’occasion, de concerts et représentations artistiques. Juste à côté, il est aussi possible de gravir les marches de la Tour médiévale de Lotrsak, un des rares vestiges encore debout des anciens remparts de la ville. Le sommet offre un superbe panorama à 360 degrés sur la ville !

Pour rejoindre le centre-ville, nous avons opté pour un raccourci malheureusement bien connu des habitants de la ville : le Gric Tunnel. Celui-ci a été construit pendant la seconde guerre mondiale, pour protéger la population des nombreux bombardements qui secouaient la ville. Aujourd’hui, ce n’est qu’un simple tunnel qui permet de rejoindre le centre de Zagreb, mais il est entouré de légendes. L’endroit aurait notamment accueilli dans les années 90 les rave-party les plus célèbres de Croatie, grâce à la qualité de son acoustique. En outre, des historiens racontent qu’il serait situé à proximité de nombreux autres souterrains, qui courent sous la colline de Gradec. Lors du tremblement de terre de 1880, certains se seraient effondrés, emportant avec eux de précieux métaux d’or appartenant à l’Eglise. 

Entrée du Tunnel Gric

Le lendemain, nous avons profité des nombreux lieux de vie que comptent la ville, à commencer par le marché de Dolac. Occasion idéale pour faire des achats, petite épicerie et artisanat se côtoient sur cette grande place centrale qu’on appelle “le ventre de Zagreb”! A proximité, il est possible de faire un saut pour visiter la cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie, ou l'église Saint-Marc, reconnaissable entre 1000 par son toit aux tuiles rouges, bleues et blanches, qui porte les écussons de Zagreb et de la Croatie. 

Ce que nous avons cependant préféré, c’est nous perdre dans les recoins de la ville, découvrir quelques beaux patios dissimulés à l’écart des rues passantes, et goûter à la riche gastronomie de la Croatie, un mélange parfait entre cuisine méditerranéenne et influences des Balkans !

Étape 2, deux jours : À la découverte des lacs du parc national de Plitvice

La route qui sépare Zagreb des lacs de Plitvice est assez longue mais a l’avantage de nous faire découvrir des paysages traditionnels de la Croatie intérieure. Comptez au minimum deux heures de route et profitez du trajet pour faire des pauses en pleine campagne ! Arrivés sur place en milieu d’après-midi, nous avons profité des villages adjacents, très touristiques, mais non moins charmants. Comme nous étions de passage en hors-saison, les lieux étaient relativement calmes, ce qui nous a permis de nous reposer avant notre très attendue journée de randonnée.

Croatie - ©Matthieu Munoz

Le lendemain, réveil à 8h. C’est qu’il n’est jamais trop tôt pour partir à la découverte des 16 lacs naturels que comptent la réserve de Plitvice ! Nous nous sommes garés au niveau de l’entrée 2, qui se situe à la jonction entre les lacs supérieurs et les lacs inférieurs. L’entrée dans le Parc Naturel ne nous a coûté que 100 couronnes par personne, car nous avons bénéficié d’une réduction. Ce qui reste tout de même relativement cher ! A l’entrée, quatre parcours différents s’offrent à vous : H, F, E et K2. Le circuit H permet de faire le tour de l’ensemble du site, il s’étend sur 9 kilomètres. Le K2 est réservé aux plus sportifs et se perd dans les forêts du Parc. A notre départ, nous hésitions entre les parcours E et F, car nous souhaitions prendre notre temps. Ces deux parcours sont plus courts, il est possible de les terminer en 3h. Sur le chemin, nous avons finalement suivi le circuit E, car le F était mal balisé et nous avons fini par le perdre. Nous avons donc principalement fait le tour des lacs supérieurs de Plitvice, plus grands, et moins contrastés, mais tout aussi riches en jets d’eau et végétation !

Plitvice ©Matthieu Munoz

Une fois à l’intérieur du Parc, c’est une merveille géologique et naturelle qui s’étend à perte de vue ! Au mois d’octobre, le site est moins fréquenté, ce qui nous a permis de prendre nos aises sur les petits chemins en rondins de bois construits au-dessus de l’eau translucide. Le regard ne sait plus où se poser, entre les magnifiques ton automnales de la forêt environnante, les eaux cristallines des lacs qui se succèdent et les nombreuses cascades qui dévalent gaiement les pentes de Plitvice. Un régal pour tous les sens ! Le billet d’entrée inclut également un parcours en bateau et un billet de train panoramique qui vous permettra de rejoindre le parking plus rapidement, à la fin de la balade.

Étape 3 , deux jours : Paklenica, des sommets vertigineux en bord de mer

Malgré les efforts de la journée, nous sommes repartis en fin d’après-midi pour rejoindre la côte, au niveau de Starigrad plus précisément, aux portes du parc national de Paklenica. Ici, nous avons opté pour une nuit en camping, car la côte est difficilement accessible autrement, et les hébergements peu chers. Le lieu était tout simplement magnifique, nous avons passé une nuit à deux pas du bord de l’eau, et nous y sommes baignés le lendemain, malgré une météo menaçante. Le temps étant pluvieux, nous avons reporté notre ascension dans le parc de Paklenica au lendemain. A noter que, hors-saison, de nombreux services et restaurants de la côte croate ferment tout simplement leurs portes ! Difficile de trouver de quoi se restaurer, même à deux pas du littoral…

Paklenica ©Matthieu Munoz

Le lendemain, le soleil étant de retour, nous sommes partis grimper dans les hautes montagnes du parc national de Paklenica. L’entrée dans le site est un réel spectacle : de nombreux apprentis grimpeurs escaladent les parois vertigineuses des montagnes, allant jusqu’à des hauteurs à couper le souffle ! De notre côté, nous nous sommes contentés de prendre le sentier principal puis une de ses branches qui mène à la grotte de Manita Pec, la seule qu’il soit possible de visiter aujourd’hui dans le parc. Les roches karstiques des massifs montagneux de Paklenica ont la particularité de recouvrir de nombreuses surfaces souterraines, comme des grottes ou des fosses. Aller/retour, la randonnée jusqu’à la grotte fait plus de 7 kilomètres, et il vous faudra monter, de façon à ce qu’une fois arrivés au sommet, vous pourrez profiter d’une très belle vue sur le canyon Velika Paklenica et le parc dans son ensemble.

Étape 4, deux jours : Zadar et la Dalmatie du Nord

Après ces longues marches en pleine nature, nous étions impatients de pouvoir nous reposer en bord de mer. Et ça tombe bien, car depuis Starigrad, la ville fortifiée deZadar n’est qu’à une heure de route ! C’est donc le cœur léger que nous avons découvert cette jolie station balnéaire, dont la vieille ville, aux ruelles étroites, rappelle fortement certaines des plus belles villes espagnoles. La balade le long de la baie est particulièrement agréable, et conduit tout droit vers un curieux instrument de musique, un orgue maritime, construit par l’architecte Nikola Basic. Les tuyaux de l’instrument, reliés à la mer, produisent une étrange musique directement composée par les vagues qui pénètrent à l’intérieur, à intervalles réguliers.

Port de Zadar

Il y a autour de Zadar de nombreux endroits propices aux arrêts pour les véhicules de loisir, certains étant tout proche de l’eau. N’hésitez pas à vous arrêter dans le coin une journée supplémentaire pour profiter des loisirs de la côte ! C’est en tout cas ce que nous avons fait et nous ne l’avons pas regretté.

Côte adriatique

Étape 5, trois jours : Split et ses environs ; sites historiques, villes balnéaires

Le reste de notre séjour en Croatie a consisté principalement à longer les merveilles du littoral. Sur la route qui conduit vers Split, nous voulions passer par la ville médiévale de Šibenik, dont nous avions eu d’assez bons échos. Hélas, les vans et campings-cars ne sont pas les bienvenus dans la région et il y est très difficile de trouver où se garer. Nous avons donc préféré poursuivre vers Split, deuxième plus grande ville de Croatie.

Quel plaisir que de déambuler dans les rues de Split en plein mois d’octobre ! La ville respire l’authentique vie croate, en tout cas en ce début de saison automnal. L’antique palais Dioclétien, dont les ruines se marient parfaitement avec l’architecture de la vieille ville, nous laisse sans voix. La promenade le long de la mer, la Riva, qui longe les vieux remparts du palais, est très agréable. Nous n’hésitons pas à nous installer en terrasse pour boire quelques cocktails, pendant que le soleil, tranquillement, décline.

Split ©Matthieu Munoz

Le lendemain, nous poursuivons notre découverte de Split, et grimpons à pieds la colline de Marjan, depuis le centre-ville. La balade ne fait que monter, mais elle a l’avantage de nous faire traverser l’authentique quartier de Veli Vera, puis une grande et rafraîchissante forêt de pins. Les points de vue sur Split qu’offre cette promenade font partie des meilleurs !

Split ©Matthieu Munoz

Nous aurions pu, comme nombre de touristes qui choisissent la région de Split pour passer les vacances, profiter de l’après-midi pour partir visiter une des nombreuses îles dalmates qui bordent la côte. Mais nous craignons un peu de laisser seule notre maison sur roues ! C’est pourquoi, nous reprenons la route en direction de Klis, un petit village perché sur les hautes montagnes, à environ trente minutes dans l’arrière-pays de Split. Les murailles de la forteresse de Klis, rendues célèbres par la série Game of Thrones, dominent le paysage. Pour 60 couronnes, nous faisons le tour des ruines, et en apprenons un peu plus sur l'histoire de la Croatie.

Forteresse de Klis

C’est au sud de Split que le littoral croate revêt ses plus beaux apparats. Consacrez-y un jour ou deux, et émerveillez-vous encore et encore des couleurs pastels qu’offre la mer Adriatique au lever de soleil !

Croatie ©Matthieu Munoz

 

Étape 6, deux jours : Majestueuse Dubrovnik, sur les traces de Game of Thrones

Comment pouvoir passer à côté de celle qu’on surnomme “le joyau de l’Adriatique”, objet de tant de fantasmes depuis que nous avons regardé, pendant près de 10 ans, tous les épisodes de la mythique série Game of Thrones ? N’hésitez pas à pousser votre voyage jusqu’à l’extrême sud de la Croatie, pour aller à la rencontre de cette belle et farouche cité fortifiée, qui porte le majestueux nom de Dubrovnik ! Si la balade des remparts coûte cher (20 euros, quelque soit la saison), c’est un must-seen pour pouvoir admirer la vieille cité fortifiée sous tous ses aspects, et reconnaître, de temps à autres, les lieux de tournage qui ont servi de décor à la capitale de King’s Landing dans la fameuse série !

Dubrovnik ©Matthieu Munoz

 

Nous espérons avoir su partager un peu du plaisir que nous avons ressenti lors de notre road-trip de deux semaines en Croatie. Le choix de cet itinéraire n’en est qu’un parmi d’autres : si vous avez plus de temps, faîtes aussi un petit tour en Istrie, chargée d’influences italiennes, partez à la découverte du parc national de Krka et, plus loin dans l’arrière-pays, arrêtez-vous au niveau des sources d’eau turquoises de la rivière Cetina, un “blue eye” vous y attend !

Article mis à jour le 11/12/2021 - Signaler un abus

Tous droits réservés
NinaL

NinaL
Inscrit le 20/09/21
1 article
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Les immanquables CroatesLes immanquables Croates
Par Curateur
Le 07/05/2021

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Isola dei PescatoriIsola dei Pescatori
Par Leslie
Le 08/08/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Faire des dons gratuits

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Croatie
A/ Dubrovnik
B/ Split
C/ Zadar
D/ Zagreb

Close
Close
Close