Pijao, village authentique de la zone du café en Colombie

Immersion dans un village authentique de la zone du café en Colombie!

 

Le café, ce produit qu’une immense majorité d’entre nous consomme au petit-déjeuner, après un bon repas, ou à toute heure de la journée, pousse aux quatre coins du globe, dans des régions où l’altitude et la température le permettent.

En Colombie, la zone du café (appelée Eje Cafetero) est située à mi-chemin entre les trois plus grandes villes du pays (Bogota, Medellin et Cali). Elle se concentre sur trois régions et devient une destination touristique incontournable, au même titre que la côte caraïbe, pour celles et ceux qui pose un pied dans le pays.

La route pour accéder au village de Pijao

Les guides de voyages sur la Colombie regorgent d’anecdotes et de bons plans quant à la région du café mais aujourd’hui arrêtons-nous sur un petit village situé au sud du Quindío, Pijao, qui ne figure dans aucun guide (vérification faite !)

Pijao tient son nom de la colonisation espagnole lorsque les colons ont appelé les habitants de la zone les « Pinaos », alors que ces derniers étaient complètement dévêtus et montraient leur plus bel attribut (Pinao vient du mot « pene », soit « sexe » en français). Historiquement, les indiens Pinaos étaient des guerriers et considérés comme terrifiants par tous ceux qui les affrontaient. Plus récemment, au cours du XXème siècle, le village était situé en « zone rouge » et occupé par la guérilla. Aujourd’hui, après l’accord de paix signé entre le gouvernement colombien et les FARC, le village est beaucoup plus tranquille mais attire les convoitises d’entreprises transnationales qui souhaitent développer un grand nombre de projets miniers car les terres regorgent d’or, d’argent, de cuivre ou encore de cobalt (24 projets au total selon les dires des habitants). Les habitants se sont opposés à ces projets à travers une consultation populaire ou le "Non à la Mine" l'a remporté à plus de 95%... En somme, il faut comprendre ici que la région de Pijao a toujours été l’objet de convoitises.

Ceci dit, le village respire la tranquillité ! Vous y trouverez toute l’authenticité du eje cafetero, à travers l’architecture, la nourriture, l’ambiance et les productions agricoles, en oubliant le tourisme de masse, les abondantes boutiques d’artisanat. D’ailleurs, les villageois cherchent à développer ce tourisme conscient, qui doit respecter certaines conditions :

  • Les voyageurs qui passent par Pijao doivent s’y arrêter au moins une nuit, pour partager avec la population et aider au développement économique local. Les habitants n’aiment pas voir des personnes arriver en bus, prendre deux ou trois photos, et repartir au bout de dix minutes.
  • Les maisons ne peuvent pas être vendues à des étrangers, afin de préserver l’authenticité du village et éviter la floraison d’hostals et de boutiques touristiques à tous les coins de rue.
  • Le village a été le premier en Amérique Latine à appartenir au mouvement international CittaSlow, dont le but est d’appliquer les concepts de l'écogastronomie à la pratique de la vie quotidienne. Vous serez invités à vous déplacer en vélo, à manger local et sans produits chimiques, etc.

Pijao, le premier village sans pression d'Amérique Latine

Pour arriver jusqu'au village, vous devrez monter pendant une quinzaine de minutes depuis la route principale Calarcá - Caicedonia (si vous prévoyez d'arriver en bus, il est préférable de prendre un transport depuis le terminal de bus d'Armenia, compter quarante minutes).

A votre arrivée, dirigez-vous vers la place principale. Il existe un hostal qui fait face à l'église. Il s'agit du Plaza Hostal tenu par Doña Consuelo. Si elle votre première rencontre dans le village, ne vous méprenez pas, vous tomberez tout de suite amoureux de l'endroit. Consuelo pourra vous expliquer l'histoire du village, vous emmenez dans les bons petits restaurants et bars locaux, mais pourra surtout vous donner une chambre depuis laquelle la vue sur la place sera imprenable. Depuis le Plaza Hostal, vous serez aux premières loges pour ressentir l'ambiance le soir sur la place, ou assister au marché qui a lieu tous les samedis.

La place du village

A quelques mètres de l'hotel, sur un des quatre coins de la place, vous pourrez aller prendre votre petit-déjeuner au Café Luqman, où les tables sont des échiquiers géants, sur lesquels vous pourrez jouer avec un habitant.

Consuelo vous proposera plusieurs excursions, et il y en a pour tous les goûts :

- Une balade à cheval ou à moto sur les hauteurs de Pijao. Vous pourrez vous balader avec un guide et une monture qui vous correspond.

- Une sortie en Willys (les Jeeps) dans le Paramo qui surplombe Pijao (où vous pourrez découvrir des palmiers de cire, comme ceux que l'on trouve dans la très connue Valle de Cocora, plus au nord). Prévoir 8h de Jeep (A/R), avec un chauffeur qui vous racontera les petits secrets de la région.

les palmiers de cire dans le Paramo de Pijao

- Une sortie dans une finca productrice de café, pour découvrir le processus du café. Découvrez notamment la finca La Granada, tenue par Don Jesus et Doña Luz Marina, où la culture de café biologique se mélange à la culture de bananes (Prévoir quatre heure d'excursions, avec possibilité de manger sur place).

le café biologique pousse dans la finca de Don Jesús

Difficile de choisir, certes, et c'est souvent pour cela qu'on décide de rester plusieurs jours à Pijao! La population y est adorable et l'architecture y a été conservée. En 1999, la région a vécu un terrible tremblement de terre et la moitié du village a été détruite. Les habitants de Pijao ont retroussé leurs manches et on reconstruit le village en respectant l'architecture ancienne.

Quelques bonnes adresses pour votre séjour à Pijao :

Où dormir? Hostal Plaza (Place principale du village)  - Compter 35 000 COP/personne.

Où manger? Autour de la place, le long de la rivière - Compter 20 000 COP/personne avec une bonne bière.

Où boire un café? A Luqman Café (sur la place) ou directement dans les fincas productrices

Où découvrir des objets typiques de la région? A la Casa de los Recuerdos (Angle Carrera 6 / Calle 8)

Où découvrir l'histoire des indiens Pinaos? A la Mairie, sur la place du village.

Article mis à jour le 20/08/2018 - Signaler un abus

Tous droits réservés à l'auteur
Alex Mob

Alex Mob
Inscrit le 25/01/16
9 articles
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Bogota - 2016Bogota - 2016
Par Celine p
Le 09/01/2017

Desenzano del GardaDesenzano del Garda
Par Leslie
Le 26/07/2016

Isola dei PescatoriIsola dei Pescatori
Par Leslie
Le 08/08/2016

Le jardin d'Isola BellaLe jardin d'Isola Bella
Par Leslie
Le 08/08/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Colombie
A/ Armenía

Points d’intérêts visités
1/ Parc national Del Café

Close
Close
Close