Après Séville, s'échapper dans la Doñana

En septembre 2014, Dudy intitule son carnet de voyage "Petite escapade à Séville". A juste titre, c’est le cas de le dire. La cité andalouse offre en effet son histoire, ses splendeurs architecturales, son exotisme et son improbable rythme de vie, pour le temps d’un week-end à peine prolongé, à qui saura profiter de l’un de ces vols Low Cost (dont ceux au départ de Beauvais). Si, comme beaucoup, vous tombez amoureux de Séville, usez et abusez des escapades !

Lors de l’une d’entre elles, ne seriez-vous pas tentés par les promesses de larges horizons portées par le fier Guadalquivir qui coule ici, sous le pont de San Telmo, avant de gagner l’océan ? N’êtes-vous pas curieux de savoir à quels paysages les quais sévillans cèdent la place ? Si l’aridité andalouse reprend ses droits jusqu’aux rives du fleuve, ou bien si celui-ci inonde quelque delta ? La réponse est plurielle mais tient en un seul mot : Doñana.

Dans sa course plein sud vers son embouchure, le Guadalquivir imbibe littéralement un vaste territoire sableux et vallonné. Les creux gorgés d’eau accueillent des marais et lagunes, les collines se peuplent de bois, de maquis, voire de steppes. On imagine la formidable biodiversité abritée par cette alternance de biotopes. Dans les années 60, elle n’a pas échappé à la vigilance du tout jeune WWF, qui milita pour que la Doñana ne soit pas drainée en une gigantesque rizière. Avec succès : depuis 1969, le cœur de la Doñana, calé entre la rive Ouest du Guadalquivir et l’océan Atlantique, est l’un des plus précieux parcs nationaux d’Europe.

Paysage typique de la Doñana.

Prêt à rompre l’ensorcellement sévillan pour succomber à celui de la Doñana ? Alors louez un véhicule et prenez la direction de Huelva (vers l’Ouest) par l’A49. Après une cinquantaine de kilomètres, filez plein Sud par l’A483, en direction d’Almonte. Une quinzaine de kilomètres après avoir contourné cette bourgade, le village El Rocio marque l’entrée du parc. Avant d’attaquer le versant nature de votre périple, faites un détour par ce bourg digne d’un Western au Nouveau Mexique, avec ses rues en sable battu et son église blanche immaculée, point d’orgue de l’un des plus importants pèlerinages d’Espagne.

Juste en sortie d’El Rocio et environ dix kilomètres plus loin, l’A483 donne accès sur sa droite à deux infrastructures d’écotourisme, respectivement en entrée de la route H-9023 et après 1500 mètres sur la H-9015. Entre les deux, la route tangente le parc sur sa gauche à gauche, alors qu’elle longe sur sa droite des cultures sous serres ou sous bâches à perte de vue, qui donnent une idée de la pression humaine autour du parc national. Après avoir laissé votre véhicule, engagez-vous à l’inspiration sur les sentiers balisés, faites halte aux observatoires. Est-ce fierté andalouse ? La nature peut ici frustrer les sens du promeneur qui a connu le lyrisme des parcs nationaux maritimes ou montagneux. Couchée sur son lit de sable, cuite sous un soleil de plomb, la Doñana semble s’économiser dans une forme d’austérité. Mais prenez votre temps. Attendez que le mouvement se fasse. Son premier rouage est la brise qui fait chanter les pinèdes et les roselières. 

Un Traquet motteux ayant oublié d'être farouche (distance du photographe : 2 mètres)

Ses poulies sont les oiseaux qui, par milliers, y nichent au printemps et y font étape ou halte définitive à l’automne et tout au long de l’hiver. Ici, une troupe bruyante mais invisible fait frémir les roseaux ; là, les membres d’un collectif improvisé et anarchique apparaissent puis disparaissent aux rameaux aériens d’un maquis, comme autant de coucous verticaux. Là-haut, un rapace trace un cercle virtuel dans l’azur impeccable avant de se laisser glisser vers l’horizon. La Doñana est un ensorcellement aviaire.

Quel que soit votre degré d’envoutement, laissez la lumière décliner et profitez des éclairages magnifiques du soir andalou, peut-être en reprenant la route A483 qui tourne à angle droit à quelques encablures de la mer pour suivre le littoral jusqu’à Huelva.

C’est la peau cuite et les yeux asséchés que s’achèvera votre journée, mais le cœur content de votre escapade en Doñana !

Article mis à jour le 13/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Renan

Renan
Inscrit le 26/07/14
3 articles
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Nab Nab

Merci beaucoup pour le récit et pour le partage Renan !
Question du touriste de base : je vois sur le plan que le parc donne sur la mer : Est-ce qu'on y trouve des plages ? Y a-t-il des chemins de randonnées conseillés ? Combien de temps faut-il prévoir pour faire des visites intéressantes du domaine ?

Le 02/03/2015

Signaler un abus
Renan Renan

Les sentiers pédestres conseillés sont ceux qui sont balisés à partir des deux zones aménagées que je mentionne dans ce carnet. Ils ont l'avantage de serpenter dans des biotopes très variés.
Toute la façade atlantique est effectivement une immense plage, il y a d’ailleurs au moins une station balnéaire à Matalascañas, au bout de la route A483 (en ne prenant pas son coude vers l'Ouest).
Une belle grande journée, de tôt le matin jusqu'à la tombée de la nuit, peut s'avérer suffisante pour s'imprégner de la Doñana. On peut donc quasiment conjuguer cela à un séjour à Séville...

Le 03/03/2015

Signaler un abus
Nab Nab

Merci pour toutes ces précisions :)

Le 03/03/2015

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

La Cathédrale de Séville La Cathédrale de Séville
Par Lele morel
Le 23/01/2016

Barcelone Barcelone
Par Steph
Le 03/11/2016

L'Alhambra L'Alhambra
Par Lele morel
Le 23/01/2016

Mosquée Cathédrale de CordoueMosquée Cathédrale de Cordoue
Par Lele morel
Le 03/02/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Espagne
A/ Séville
B/ Huelva
C/ Almonte

Points d’intérêts visités
1/ Parc National Coto de Donana

Close
Close
Close