Bienvenue au Portugal

Dépaysement absolu. Le Portugal, c’est le bout du monde, une contrée d’explorateurs, un pays métissé de traditions de folklore avec 850 km de côtes, un territoire résolument tourné vers le large. Nul autre pays de cette taille ne présente une telle diversité.

Les villes, d’abord. La majestueuse Lisbonne, bercée par le Tage et jalonnée de collines, fait rêver. Qui n’a jamais vu de clichés de ses anciens tramways, entendu parler des bars envahissant le Bairro Alto ou de ruelles de l’Alfama, qui, avec ses airs de médina, rappelle qu’on est proche, très proche de l’Afrique ? L’éternelle concurrente, Porto la travailleuse, plus réservée, n’a rien à lui envier avec son centre historique magnifiquement préservé et son excentrisme artistique. N’est ce pas la prochaine capitale du design contemporain d’Europe du Sud ?

Kilomètre par kilomètre, on découvre les prestigieuses et policèes Coimbra et Evora ; les méconnues Sines et Portimao, villes portuaires par excellence : les historiques Braga et Guimaraes ; les surprenantes Estremoz ou Bragança, qui, de leurs remparts dévoilent toute la beauté des régions environnantes. Les stations balnéaires d’Algarve côtoient les plages sauvages et falaises déchiquetées de la côte Vincentine. Si proches, les plaines arides et peu peuplées de l’Alentejo, parsemées de lacs artificiels, chênes-lièges et oliviers, sont envoûtantes. Et tout d’un coup, passé par le Tage, surgit un paysage valloné et vert où les montagnes se jettent dans l’océan. C’est un autre Portugal, plus rude et rustique à l’image du gibier qui y est cuisiné.

A quelques centaines de kilomètres seulement des menus multilingues d’Algarve, les hommes aux chapeaux noirs sirontant leur bica à longueur de journée, les veuves vêtues de robes noires et les étudiants recouverts de capes fêtant la fin de l’année rappellent l’importance des traditions. Oui l’éternelle tradition dans ce pays qui, entre fado et musiques électroniques, se cherche une raison entre mélancolie et ambition. C’est armé d’une sardine grillée dans un port ou d’un café accompagné d’une pastéis de nata dans une pittoresque pastelarias, que l’on commence seulement à comprendre ce pays.

Article mis à jour le 15/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Goumi

Goumi
Inscrit le 21/02/13
3 articles
1 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires

Pas encore de commentaire.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Escapade à Lisbonne en familleEscapade à Lisbonne en famille
Par Nab
Le 02/06/2016

Lisbonne en août 2014Lisbonne en août 2014
Par Marion fontaine
Le 04/06/2016

L'Algarve au sud du PortugalL'Algarve au sud du Portugal
Par Sebastien poncelet
Le 28/09/2015

Palace Monserrate a SintraPalace Monserrate a Sintra
Par Vcfarinha
Le 03/12/2014

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Portugal
A/ Lisbonne
B/ Porto
C/ Evora
D/ Braga
E/ Coimbra

Close
Close
Close