La Cordillera de Los Frailes, un trek surprenant !

La Cordillera de Los Frailes se trouve à l’ouest de la capitale constitutionnelle de Bolivie, Sucre, patrimoine mondial de l’UNESCO, et appartient au Distrito 8 de la ville blanche. Elle culmine à 5438m d’altitude, et est une extension de la Cordillère Orientale des Andes. Son nom vient d’une légende amusante, selon laquelle des moines (Frailes en espagnol) s’y seraient réfugiés pour fuire le Roi d’Espagne pendant la colonisation, après lui avoir dérobés quelques pièces d’argent.

La première fois que nous avons découvert cette splendide Cordillère remonte en 2006, depuis nous y sommes retournés à plusieurs reprises. En ce début d’année 2019, nous avons décidé d’y refaire un tour pour se rafraichir la mémoire et se rappeler pourquoi on l’aime tant !

Notre expédition démarre tôt le matin, nous quittons Sucre à 2810m d’altitude par une route goudronnée puis nous rejoignons une piste qui monte au petit village de Chataquila, à 3650m d’altitude. Cette piste longe une forêt d’Eucalyptus, plantés dans les années 70, qui donne une atmosphère très verte. De là, commence la « Ruta Textil y Paleontologica » que nous allons suivre tout au long de ces 2 jours et vous comprendrez vite pourquoi ce nom.

Notre premier arrêt sera au mirador Huayra Pata à 3499m d’altitude d’oú nous apprécions de près une vue de la Cordillera Chataquila, une ramification de la Cordillera de Los Frailes, et la ville de Sucre en fond. Peu après, nous arrivons au village de Chataquila où se trouvent le sanctuaire de la vierge de Chataquila et une statue du buste de Tomas Katari. L’occasion d’un cours religieux et historique avant de démarrer notre trek.

Chataquila vient du Queshua et veut dire « lune ovale ». Pour une fois, cette vierge n’a pas été amenée par les Espagnols, il parait qu’elle serait apparue par miracle après les années coloniales. Elle se célèbre la première semaine d’août par des danses et des offrandes selon les rituels indigènes.

Tomas Katari quant à lui est celui qui a initié la rebellion – qui a ensuite debouché sur une révolution – des indigènes contre le pouvoir royal espagnol, en refusant d’aller à la mine.

Après cette courte pause culturelle, c’est parti pour s’en prendre plein la vue de paysages à tomber par terre, de couleurs renversantes, de reliefs infinis …

Le trek commence par une superbe vue d’ensemble qui laisse présager de très belles vues tout au long de la randonnée. Il est appellé « camino del Inca » mais il serait plus juste de l’appeler « camino pré-hispanico » car en réalité il a existé avant les Incas, mais ces derniers auraient réabilité et amélioré le chemin.

Cette région représente la culture Jalq’a, issue de la civilisation Wampala, qui regroupe 10 000 habitants répartis entre 5 communautés : Chataquila, Chaunaca, Maragua, Potolo et Mamawasi.

Il faut compter 2h30, voire 3h si vous voulez bien prendre votre temps, pour descendre ce chemin tout en discutant avec le guide qui vous apprendra beaucoup sur l’origine géologique des formations montagneuses et la vie en communauté dans ces petits villages.

Puis arrive ce moment où l’on commence à apercevoir le surprenant cratère de Maragua … (qui n’est d’ailleurs pas un volcan …) en arrière plan de tous ces reliefs montagneux, sur le côté gauche.

La fin du trek nous amène à Chaunaca où la voiture nous attend pour nous emmener 16km plus loin au village de Maragua. Nous déjeunons en plein coeur du cratère dans le petit jardin très paisible de notre Eco-lodge. Et puis nous partons pour une belle marche de 2-3 heures, explorer les alentours du village. Que de surprises nous attendent !

A 30mn du village, se trouve la Gorge du Diable, une cascade d’eau qui tombe dans un canyon … Pour ceux qui connaissent le parc national de ToroToro les paysages vous y feront probablement penser. Nous nous raprochons de la chute. Se prendre quelques gouttes d’eau sur le corps, et avec un peu d’imagination vous verrez le diable d’où elle tient le nom.

Nous contournons tout le canyon pour finalement se hisser en haut de la montagne, et avoir une autre perspective de la cascade et une vue de pleine face de la Cordillère de Los Frailes. Les paysages sont somptueux ! Là vous êtes libres d’emprunter le chemin que vous voulez et d’indiquer au guide là où vous voulez gambader. Un sentiment de liberté unique !

Puis on decide de descendre par des champs de culture, et nous remontons la colline d’en face, sur laquelle est ecrit en pierres blanches « bienvenido a Maragua », et où se trouve le cimetière du village, surplombant la vallée. Puis nous retournons tranquillement à l’Eco-lodge par un beau soleil de fin de journée, se reposer, prendre un maté, une douche, et attendre l’heure du souper.

Le lendemain, départ matinal en voiture par une piste pour aller du côté opposé. En s’éloignant du village, la vue devient de plus en plus belle, on ne peut s’empêcher de tourner la tête en arrière au fur et à mesure des virages. Nous quittons le cratère de Maragua, pour arriver à un croisement où la voiture nous déposera. Derrière les montagnes, on nous indique que se trouve Potosi. De là, démarre un trek de 3h environ. L’occasion d’observer à nouveau les effets de la nature, de l’érosion, du mouvement des plaques sédimentaires, de la coloration des roches par les minéraux, et tant d’autres phénomènes naturels qui vous laisseront en admiration. Regardez bien où vous mettez les pieds, vous marcherez sans vous en rendre compte sur des fossiles !

Le sentier n’est en majorité pas marqué, on marche sur de grosses pierres, on traverse par moment des sources d’eau, jusqu’à arriver à ce mur surélevé, où vous aperceverez des petits trous dans le mur, qui en réalité ne sont pas si petits que ca, puisqu’il s’agit de traces de dinosaures !

Et oui vous avez bien lu, des traces de dinosaures ! Il s’agit du site palontéologique « Ninu Mayu » qui n’est autre que les restes de l’ère Crétacée il ya 68 millions d’années.

Notre guide nous explique, par l’analyse des tailles et profondeurs des différentes formes de traces, que ce site est témoin du passage de 3 familles de dinosaures : Les Teranosaurius, Titanosaurius et Ankilosaurius. Un vrai voyage dans le temps et dans l’espace ! Vous fermez les yeux et vous vous croyerez dans Jurassik Parc. De près, les traces sont encore plus impressionantes !

Puis nous continuons notre balade, la tête remplie d’informations, les yeux surpris par tant que découvertes, et nous marchons en direction du village de Chullpas.

La voiture nous y récupère, et nous fait longer, bien évidement, encore et toujours, de très beaux paysages. Nous allons direction Potolo, un petit village à 45mn environ, qui a été créé dans le milieu des années 80. Inutile de préciser qu’à nouveau les paysages que l’on observe de sa fênetre ne vous laisseront pas indifférents.

Une fois à Potolo, nous y déjeunons et rencontrons des tisseuses pour se familiariser avec la culture Jalq’a. Les femmes vous invitent même chez elles, où vous pourrez découvrir leur atelier personnel. Il est également possible d’y acheter des souvenirs.

Puis nous reprenons la route direction Sucre, et 2 dernières surprises nous attendent :

Le passage par le canyon de Potolo

Et un dernier mirador, le Tazon à 3470m d’altitude, qui surplombe toute la vallée, pour une dernière photo mémorable !

Retour à Sucre en fin de journée, ou dépôt à l’aéroport si vous avez un vol à prendre pour continuer à visiter les merveilles de Bolivie.

Article mis à jour le 04/04/2019 - Signaler un abus

Tous droits réservés à l'auteur
Thaki Voyage

Thaki Voyage
Inscrit le 23/05/18
11 articles
13 albums photos
8 avis
Profil
Message privé
Site Internet

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Birdy Birdy

Des empreintes de dinosaures qui ont survécu au temps, à l'érosion ? Impressionnant !

Le 09/02/2019

Signaler un abus
Thaki Voyage Thaki Voyage

Effectivement, c'est très impressionnant !!
https://www.francetvinfo.fr/sciences/histoire/bolivie-des-traces-exceptionnelles-de-dinosaures-emerveillent-les-touristes_3157121.html


Le 09/02/2019

Signaler un abus
mollenthiel mollenthiel

Merci pour ce beau partage :)

Le 01/03/2019

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Visiter La Paz, la perle des AndesVisiter La Paz, la perle des Andes
Par Alex mob
Le 11/08/2016

Exploration du massif de l'IllampuExploration du massif de l'Illampu
Par Thaki voyage
Le 06/06/2018

Suggestions d'albums photos

Sucre la blanche, capitale coloniale de BolivieSucre la blanche, capitale coloniale de Bolivie
Par Thaki voyage
Le 05/04/2019

Amazonie bolivienneAmazonie bolivienne
Par Thaki voyage
Le 06/06/2018

La région du LipezLa région du Lipez
Par Thaki voyage
Le 30/06/2018

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Bolivie
A/ Sucre

Points d’intérêts visités
1/ Niñu Mayu

Close
Close
Close