Le Sanctuaire du Papillon Monarque "El Rosario"

Une merveille de la nature !

Elles arrivent par milliers chaque année, ces petites créatures orange, noires et blanches, qui font des milliers de kilomètres depuis le Canada ou les Etats-Unis, pour venir passer l’hiver dans les collines verdoyantes de l’Etat du Michoacán au Mexique. Quel trajet !

Les paysages de la Réserve de la Biosphère du Papillon Monarque, à près de 3 000 m d’altitude

C’est un naturaliste canadien qui remarque pour la première fois la migration annuelle des papillons monarques vers le Sud. Il se met alors en tête de trouver l’endroit secret où ils vont se réfugier. Mais il se passe quelques années avant que ne soient découverts les 5 sanctuaires identifiés aujourd’hui.

Entrée du Sanctuaire El Rosario, à proximité du petit village d’Angangueo

Le Sanctuaire El Rosario, que nous présentons ici et qui est le plus visité, n’est connu que depuis 1975. Aujourd’hui, le site est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco et environ 80 personnes y travaillent en tant que guide touristique ou gardien forestier.

La préservation de la flore joue un rôle essentiel dans la migration des papillons

Le papillon monarque est devenu un véritable symbole pour l’Etat du Michoacán, et même pour le Mexique. En effet, il est représenté sur le billet de 50 pesos (environ 2,50 euros), virevoltant autour des arches de l’aqueduc de Morelia, la capitale de l’Etat.

Billet de 50 pesos, la monnaie du Mexique.

Le cycle de vie du papillon monarque est particulièrement intéressant : de mars à octobre, il passe son temps à butiner des fleurs jaunes et à se reproduire, dans plusieurs endroits des Etats-Unis et du Canada. Ses couleurs vives, signes de danger, n’attirent que peu de prédateurs, et ses ailes empoisonnées font de lui un mauvais repas. Leur espérance de vie n’est que de quelques mois. Avant que la fraîcheur d’octobre n’arrive à grands pas, il se passe 3 générations.

Le papillon monarque est reconnaissable à ses 3 couleurs vives. On ne le croise pas en Europe.

C’est donc la quatrième génération de l’année qui entreprend le long voyage hivernal à partir de novembre. Mais comment fait-elle donc pour reconnaître le chemin et surtout, la position exacte des sanctuaires ? Leur sens précis de l’orientation reste encore un mystère, bien que l’on puisse avancer que les papillons se fient à la position du soleil, auquel ils sont très sensibles.

Les papillons déploient leurs ailes et s’envolent dès qu’un rayon de soleil apparaît.

Autre phénomène remarquable : la quatrième génération de l’année vit plus longtemps que les autres. En effet, une fois au Mexique, l’espèce est incapable de se reproduire ! Même si l’on peut observer certains papillons copuler au cours de notre ballade, leurs efforts sont vains. C’est donc la même génération de papillons qui effectue le trajet retour, durant la première quinzaine de mars.

Tentative infructueuse de reproduction

Les papillons sont extrêmement sensibles aux changements climatiques, et depuis quelques années, les biologistes observent un décalage de la date de départ. Avant, on pouvait encore les observer au sanctuaire jusqu’à fin mars. Ils sont aussi très fragiles et le moindre contact avec la peau humaine les fait mourir. Enfin, l’utilisation de fumigènes insecticides dans les productions agricoles voisines représente un véritable danger pour la préservation de l’espèce.

Vous croiserez plusieurs papillons morts sur votre chemin. Veillez à respecter les consignes de sécurité lorsque vous visitez le parc.

L’accès aux sanctuaires est particulièrement difficile si l’on n’est pas véhiculé. Pour profiter au maximum du site, il est recommandé de passer par une agence de tourisme depuis Morelia, ou directement depuis México. Une fois à l’entrée, les guides vous proposent de monter à cheval ou à pied. La grimpette dure environ 1h jusqu’au sommet.

On peut louer un cheval pour 200 pesos si notre condition physique ne nous permet pas de monter à pied, mais l’ascension est relativement douce et le sentier boisé est très agréable.

L’activité des papillons dépend essentiellement du soleil. Il peut être intéressant de monter dès l’aube, pour observer leur envol depuis les branches aux premiers rayons du jour. Pensez à vérifier la météo avant de réserver votre tour : s’il fait nuageux toute la journée, les papillons resteront agglutinés aux arbres. Mais ne perdez pas espoir : le moindre rayon lumineux les fait décoller !

 Les papillons forment de véritables grappes aux branches des pins.

Une fois dans la clairière, profitez de ce moment magique ! Gardez le silence et laissez-vous bercer par le frémissement de milliers d’ailes, les narines embrumées du parfum de la forêt, le doux contact de vos pas sur le sentier, les yeux écarquillés devant ce spectacle de mouvements gracieux et colorés ! Les enfants seront émerveillés et les amoureux seront comblés de romantisme bucolique.

Levez les yeux au ciel, les papillons vous montreront le chemin !

Article mis à jour le 11/05/2018 - Signaler un abus

Tous droits réservés à l'auteur
ophelie

ophelie
Inscrit le 25/10/16
8 articles
6 albums photos
36 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
elgolmon elgolmon

Qu'est ce que ça a l'air joli !
Antoine

Le 18/05/2018

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérés

Mexico, temple de la street-foodMexico, temple de la street-food
Par Marion fontaine
Le 27/10/2016

Visiter Teotihuacan et Puebla en 5 joursVisiter Teotihuacan et Puebla en 5 jours
Par Celine p
Le 11/08/2016

Mexique : DF, Teotihuacan et sites MayasMexique : DF, Teotihuacan et sites Mayas
Par Tonatiuh
Le 12/08/2016

Suggestions d'albums photos

Morelia, la ville roseMorelia, la ville rose
Par Ophelie
Le 10/05/2018

Une journée a TeotihuacanUne journée a Teotihuacan
Par Marion fontaine
Le 25/10/2016

Puebla - Juillet 2016Puebla - Juillet 2016
Par Celine p
Le 09/01/2017

Les pyramides de PalenqueLes pyramides de Palenque
Par Bill
Le 14/02/2018

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
Mexique
A/ Angangueo
B/ Morelia
C/ Mexico

Points d’intérêts visités
1/ Réserve de biosphère du papillon monarque

Close
Close
Close