La campagne normande à Essay, sur les traces de Jules César

Essay, un petit paradis qui se cache bien

J'aime les grandes villes comme les petits villages. Lors de mon dernier voyage en France, c'est la campagne que j'ai parcourue : moi qui tiens beaucoup à mon petit confort, j'ai cependant dû faire quelques concessions.
Je suis allé loger chez mes grands-parents, dans une petite ville du doux noms d'Essay, perdue entre deux champs dans le fin-fond de l'Orne, à une quinzaine de kilomètres au nord-est d'Alençon.

Essay, ça se mérite. La route qui la sépare du Mêle (autre petite ville du coin) est très... physique. On testera votre courage et votre résistance avant de vous laisser atteindre votre objectif. Figurez-vous une route étroite, qui passe difficilement au sein d'une forêt, où il fait sombre, où des animaux étranges (comme des rainettes) vous signifient par leurs cris que vous n'êtes pas les bienvenus.

 

Rainette Aux Yeux Émeraude

 Non mais regardez-moi ces petits yeux fourbes !

Premières impressions

Si vous avez survécu au voyage, vous aurez la chance d'arriver à Essay, longtemps capitale mondiale du boudin blanc. La place principale de cette ville très tranquille est assez agréable : grands espaces, des arbres, une boulangerie, un terrain de pétanque (c'est qu'on sait s'amuser !), et une vue imprenable sur une gigantesque demeure.

Rencontre avec la faune locale

A notre arrivée, nous sommes tout de suite allés nous coucher. Il était tard, la route avait eu raison de nous, et c'est avec bien du plaisir que j'ai posé ma tête sur l'oreiller. J'ai pu dès ce soir-là vérifier cette capacité de la campagne à recharger les batteries, à rendre au citadin toute son énergie.

Placé ainsi sur mon lit, j'avais une vue très dégagée sur l'énorme araignée qui avait élu domicile dans ma chambre. J'avoue que ma mémoire me fait défaut, je ne me souviens pas exactement comment j'ai réagi face à ce monstre. J'ai très certainement dû rouler à bas de mon lit et appeler de l'aide. Toujours est-il que, le géant une fois terrassé, c'est tremblant que je suis retourné me coucher. Et s'il vivait avec des amis ? Et s'il avait de la famille ?! Bref, je n'ai pas dormi de la nuit, je me suis levé aux aurores, grâce à l'adrénaline je me sentais en pleine forme, prêt à faire de longues promenades (tout pourvu que je parte le plus loin possible de cette chambre !).

Visite des lieux

Pendant les deux jours qui suivirent donc, j'ai exploré Essay de long en large. J'y ai croisé de nombreux animaux, ceux-ci plus mignons que celui qui m'avait tant effrayé le premier soir : des chèvres, des chevaux, des chiens, des chats.

J'ai aussi trouvé deux lavoirs, l'un d'eux étant laissé complètement à l'abandon, abandonné aux plantes et herbes sauvages.

Exemple de lavoir traditionnelLes lavoirs d'Essay ont plus de charme que celui ci-dessus, étant moins entretenus

Essay est bon pour le coeur, tout est en pente, on grimpe, on dévale, on peut même explorer les ruines d'une ancienne église (il faut juste penser à bien se couvrir afin de ne pas se faire piquer par les orties). On peut y visiter les jardins très fleuris de l'une de ces gigantesques maisons, mais ce qui me fait le plus rêver, c'est l'angle d'une bâtisse que l'on peut apercevoir après avoir traversé un certain petit ruisseau. Il est tellement aigu que l'on a l'impression que cette maison n'est qu'un dessin sans profondeur. Quand j'étais petit, mon grand-père s'était amusé à me faire croire que ses habitants étaient de papier...

Retour à la ville

Je ne donnerai pas de détails sur l'autre nuit que j'ai passée là-bas, je me contenterai de dire que c'est la première fois de ma vie que je suis resté 48 heures de suite sans dormir. Ceci mis à part, je garde un très bon souvenir de ce séjour. Je n'étais pas mécontent de rentrer, mais mes poumons ont eu l'occasion de se décrasser un peu, et mes yeux ont pris plaisir à découvrir les coins les plus biscornus de cette petite ville que César dit avoir traversée.

Article mis à jour le 11/08/2016 - Signaler un abus

A propos de l'auteur
Athanasius

Athanasius
Inscrit le 26/05/16
4 articles
70 avis
Profil
Message privé

Solidarité

Financez gratuitement les associations de votre choix en publiant des carnets de voyage !

Plus vos articles seront recommandés, plus les dons versés par Avygeo aux associations que vous parrainez seront élevés.

> Solidarité, mode d'emploi
> Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos récits



Commentaires
Trankilou Trankilou

Sans vouloir raviver d'anciennes peurs, je pense qu'en te cachant sous le lit, tu avais de grandes chances de croiser les amis et la famille de feu l’araignée du plafond :)

Le 14/06/2016

Signaler un abus
Athanasius Athanasius

Effectivement, c'est l'une des nombreuses réflexions que je me suis faites et qui m'ont empêché de dormir... Surtout que la deuxième nuit j'ai dû partager ma chambre avec un cousin, et vu qu'il n'y avait pas assez de lits j'ai eu l'excellente idée de me dévouer pour "dormir" sur un matelas à même le sol q_q

Le 14/06/2016

Signaler un abus

Inscrivez-vous ou identifiez-vous pour ajouter un nouveau commentaire


  • Partagez cette page :
Autres articles suggérésSuggestions d'albums photos

Annecy et son lacAnnecy et son lac
Par Leslie
Le 23/06/2016

Beautiful ParisBeautiful Paris
Par Steph
Le 03/07/2016

Le Rocher de BiarritzLe Rocher de Biarritz
Par Jla
Le 06/05/2016

Solidarité

Faites gagner Gratuitement de l'argent aux associations de votre choix en publiant des carnets de voyage sur Avygeo.
Plus vos carnets sont recommandés (icône en forme de médaille sous l'article), plus les dons versés par Avygeo seront élevés.
Inscrivez-vous pour participer

Tags de l'article

Lieux visités
France
A/ Alençon

Close
Close
Close